🇳🇱 Pays-Bas : Des prisons ferment, faute de détenus.

par Y.C.
Illustration D.R.

Des prisons ont été fermées faute de détenus du fait d’une baisse de la criminalité. 

Les Pays-Bas voient leurs prisons se vider et par conséquent, des établissements sont en passe de fermer faute de détenus.

Trop de cellules à l’horizon 2023

« Le financement de prisons vides coûte des millions d’euros par an qui sont prélevés sur les impôts des contribuables » a déclaré le ministre de la Protection de l’État de droit, annonçant par la même occasion la fermeture prochaine de quatre centres pénitentiaires dans le royaume.

La capacité d’accueil des prisons néerlandaises est de 13 622 prisonniers. La prévision d’occupation des cellules pour 2023 se chiffre à 9 813 soit près de 4 000 cellules vides.

Prévoyant néanmoins une marge de sécurité, seules 1 500 places de prison seront fermées.

Peines de substitution

De plus, les magistrats néerlandais sont peu convaincus de l’efficacité de séjours en milieu carcéral et ont une approche différente de celle des pays comme la Belgique ou la France.

C’est ainsi que la surveillance par bracelet électronique est courante dans le royaume et les juges préfèrent prononcer des peines de substitution comme les travaux d’intérêt général explique le journal Les Echos.

Il y a plusieurs années, les Pays-Bas avaient loué à la Norvège et à la Belgique des places de prison. Ces deux pays, au contraire avaient à ce moment là, une pénurie de cellule.

Actu17.