🇫🇷 Périgueux : Le demandeur d’asile Afghan qui avait poignardé 4 personnes en pleine rue, condamné à 4 ans de prison.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le suspect avait attaqué plusieurs personnes en pleine rue à Périgueux (Dordogne) ce lundi soir. Il a été condamné à 4 ans de prison dans un an avec sursis.

L’auteur des faits, un demandeur d’asile Afghan âgé de 19 ans avait été interpellé en flagrant délit. Il s’en était d’abord pris à un groupe de jeunes filles dans la rue. C’est alors que deux ambulanciers qui passaient par là s’étaient arrêtés pour tenter de calmer le suspect.

Mais la situation avait très vite dégénérée. Le jeune homme, hébergé chez un cousin lui aussi demandeur d’asile, était retourné chez lui pour se saisir d’un couteau de cuisine pour attaquer les deux ambulanciers. Ces derniers avait été blessés à la nuque et à la tête. « C’est un loup que j’avais en face de moi, pas un être humain » a décrit l’un d’entre-eux face aux juges, raconte par France Bleu.

L’une des victimes a eu un poumon perforé

Puis l’agresseur s’en était pris ensuite à deux de ses voisins, deux hommes de 64 et 68 ans. Eux aussi avaient reçu des coups de couteau, l’un au poumon, l’autre dans le dos. Ce dernier était alors parvenu à faire chuter au sol l’assaillant avant de le maîtriser avec l’aide d’un passant.

Interpellé par la police, le jeune demandeur d’asile avait été placé en cellule de dégrisement. L’homme était très alcoolisé et a reconnu devant le tribunal avoir bu une bouteille de whisky avec son cousin.

Déféré mardi soir devant un magistrat, il avait été mis en examen pour «violence aggravée avec ITT (incapacité totale de travail de travail) supérieure à huit jours», avec circonstances aggravantes de préméditation, d’utilisation d’une arme, et d’état d’ivresse détaille 20 minutes.

« Et si une famille était passée par là ? »

L’auteur n’avait pas d’antécédent judiciaire. Il a d’abord expliqué devant les juges ne pas se souvenir des faits, avant que l’un des juges insiste. « Je pense que c’est moi qui ai fait ça oui. » déclarera finalement le demandeur d’asile Afghan de 19 ans.

« On peut se poser des questions : et s’il avait trouvé une arme plus dangereuse qu’un petit couteau ? Et si une famille était passée par là ? » s’est interrogée l’avocate des deux frères poignardés, devant la juridiction.

L’auteur a finalement été condamné à 4 ans de prison dont un an avec sursis, il est également interdit de séjour en Dordogne pour une période de cinq ans. Ce dernier qui avait été placé en détention provisoire, devrait être prochainement transféré dans un autre établissement pour effectuer sa peine en France, a précisé samedi le parquet de Périgueux.

Actu17.