Pierrelaye : Un homme décède après avoir été neutralisé par la police avec un taser


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un homme de 34 ans est décédé après avoir été neutralisé par les policiers avec un pistolet à impulsion électrique, à Pierrelaye (Val-d’Oise) ce mercredi matin. Alors qu’il devait être expulsé de son logement, il s’en est pris aux forces de l’ordre avec un couteau.

C’est au cours d’une d’expulsion locative que les faits se sont produits, ce mercredi matin peu avant 10 heures rue Léon-Pelouse, à Pierrelaye. Un huissier s’est présenté chez un habitant accompagné de policiers.

Le locataire, qui semblait au départ être endormi, aurait soudainement exhibé un couteau qui était dissimulé, pour agresser les fonctionnaires. L’un des agents a ouvert le feu sans toucher l’agresseur, le second a utilisé son pistolet à impulsion électrique (PIE), une arme intermédiaire communément appelée taser. Touché au thorax, le locataire de 34 ans s’est effondré.

L’IGPN saisie

Il a été pris en charge par les policiers puis par le SAMU alors qu’il était en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les tentatives de réanimation, il a été déclaré mort une trentaine de minutes plus tard. Le couteau qu’il a utilisé, avec une lame de 15 cm selon des sources policières, a été saisi. Une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise et confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), afin de confirmer que les forces de l’ordre ont bien agi dans le cadre de la légitime défense.

Selon La Gazette du Val-d’Oise, le trentenaire était menacé d’une expulsion depuis le mois de janvier dernier. La trêve hivernale a été prolongée de deux mois à cause de la situation sanitaire, mais l’habitant n’avait toujours pas régularisé sa situation.