🇫🇷 Police : Le DGPN autorise, sous conditions, le port de la barbe et des tatouages mais interdit les piercings.

par C. Laudercq et R. Lefras
Illustration Actu17 ©

Le préfet Eric Morvan a signé une note édictant les règles en matière de tatouages, barbes et piercings portés par les fonctionnaires de la police nationale.

Dans une note du 12 janvier 2018 que nous avons pu consulter, le directeur général de la police nationale a défini pour l’ensemble des services de police, les règles en matière de port de la barbe, des tatouages et des piercings. Une note qui était attendue depuis 2015, date où la décision d’autoriser la barbe et les tatouages avait été prise, sans être officialisée.

Le préfet Morvan a précisé que « les coupes de cheveux, barbes et moustaches doivent demeurer courtes, entretenues et soignées ».

Les tatouages sous conditions

Les tatouages ne devront en aucun cas manifester une appartenance à un syndicat, une organisation politique, confessionnelle ou associative, ni porter atteinte aux valeurs fondamentales de la nation. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pourra être saisie par la hiérarchie afin qu’elle détermine si le tatouage porté par le fonctionnaire est déontologique ou non explique la note du DGPN.

Les tatouages qui ne seront pas en conformité avec ces critères devront être masqués « lorsque le policier est en contact avec le public ou lorsqu’il est en tenue d’uniforme » précise la note.

Les piercings interdits

Quant aux piercings, bijoux, anneaux, métaux ou implants incrustés sous la peau, ils sont proscrit comme le stipule la note : « Le port de bijoux, anneaux, piercings, métaux ou implants incrustés sous la peau est interdit ».

Actu17.