Policiers attaqués à Colombes : le parquet national antiterroriste se saisit de l’enquête


Un homme a percuté volontairement des policiers à Colombes ce lundi.

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a décidé de se saisir du dossier de l’attaque des policiers à Colombes (Hauts-de-Seine) ce lundi.

Deux motards de la police nationale ont été gravement blessés par le conducteur d’une voiture qui leur a foncé dessus ce lundi vers 18 heures à Colombes. Un policier municipal a également été blessé. L’auteur de 29 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Le pronostic vital du policier le plus grièvement blessé, n’est plus engagé. Il avait été transporté à l’hôpital en état d’urgence absolue. Le second motard de la police nationale, de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) avait été amené à l’hôpital, alors qu’il était en état d’urgence relative. Le policier municipal a quant à lui pu quitter l’hôpital.

Une lettre d’allégeance à l’État islamique

« Lors de la fouille de son véhicule [de l’assaillant], un couteau a été retrouvé ainsi qu’une lettre d’allégeance à l’État islamique, dans laquelle l’auteur du texte explique notamment se lancer ‘à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l’ensemble du territoire’ », peut-on lire dans le communiqué du PNAT.

« Ce matin, un examen psychiatrique a été effectué et conclut à l’absence d’abolition ou d’altération du discernement du mis en cause », précise le parquet.


« Dans ces circonstances, le Parquet national antiterroriste a décidé de se saisir des faits, ouvrant une enquête des chefs de tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle », est-il indiqué.

La DGSI et la DRPJ saisies

L’enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Paris, ainsi qu’à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). De plus, la brigade criminelle de la DRPJ a été désignée en tant que service coordinateur des investigations.