🇩🇪 Prise d’otage à Cologne : l’assaillant est un Syrien arrivé en 2015 qui avait déjà commis «13 infractions pénales».

par Y.C.

L’auteur de la prise d’otage à la gare de Cologne ce lundi était déjà bien connu des services de police allemands. Son identité a été confirmée ce mardi, les papiers retrouvés sur le lieu des faits sont bien les siens. Les autorités ont donné une nouvelle conférence de presse ce mardi.

L’enquête se poursuit en Allemagne après une attaque qui laisse encore de nombreuses questions en suspens. Un homme a d’abord lancé un cocktail Molotov vers 12h45 dans le McDonald’s de la gare de Cologne. Une jeune fille de 14 ans a été gravement brûlée, une seconde personne a été blessée.

L’assaillant a ensuite pris en otage une femme « au hasard », et s’est retranché dans l’arrière boutique d’une pharmacie se trouvant dans la gare, après avoir exhibé une arme de poing.

Six coups de feu pour neutraliser l’assaillant

L’assaut sera donné à 15 heures par les forces spéciales de la police allemande SEK, qui ont neutralisé l’assaillant en faisant feu « à 6 reprises », alors que ce dernier les menaçait avec son arme.

L’agresseur avait au préalable placé des petites bombonnes de gaz sur la femme qu’il retenait en otage, et lui avait « mis un briquet dans la bouche » a indiqué la police.

Un visa jusqu’en 2021 et 13 infractions pénales depuis 2016

Les enquêteurs savent maintenant que le titre de séjour retrouvé dans la pharmacie appartient à l’auteur des faits. L’homme, un syrien âgé de 55 ans, a obtenu un visa après avoir fait une demande d’asile. Un visa valide de 2015, jusqu’en 2021.

Mais depuis 2016, l’homme a déjà été l’auteur de 13 infractions pénales a précisé la police. Interrogé lors de la conférence de presse ce mardi, à savoir pourquoi ce Syrien de 55 ans n’avait pas été expulsé après ces infractions, le porte-parole de la police a indiqué qu’il « avait un permis de séjour » et qu’il n’était pas du ressort de la police de mettre fin au visa, mais à « l’autorité en charge des étrangers ».

Allégeance à l’EI

La police a annoncé avoir lancé plusieurs opérations, toutes liées au suspect. Il s’agit pour les enquêteurs de récupérer un maximum d’indices, notamment chez les personnes qui l’ont fréquenté.

De nombreux témoins ont affirmé que l’assaillant avait fait allégeance à l’EI durant l’attaque. La police a invité toutes les personnes disposant d’images ou de vidéos de l’attaque, à leur envoyer.

Un déséquilibré ?

Le porte-parole de la police a aussi indiqué que l’assaillant était au chômage et qu’il avait vécu dans un foyer de Cologne. Les autorités ont laissé entendre que l’auteur de la prise d’otage était « mentalement instable » et que des expertises étaient en cours.

100 enquêteurs

Les enquêteurs se refusent pour l’heure à confirmer la piste d’une attaque terroriste, se contentant de dire que cette piste « n’est pas écartée ». Des complices ont-ils apporté de l’aide à l’assaillant ? La police étudie cette possibilité.

Plus de 100 policiers travaillent sur cette enquête a précisé le porte-parole de la police. Quant à l’assaillant, ces jours ne sont plus en danger mais il est toujours dans le coma et ne peut donc être entendu pour l’heure.

Actu17.