🇫🇷 Rennes : 2 jeunes femmes refusent d’être insultées. Elles sont rouées de coups par un groupe d’individus.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Deux jeunes femmes ont été jetées au sol et rouées de coups en pleine rue par un groupe d’individus qui venait de les insulter. Les deux victimes refusaient tout simplement de se laisser faire.

C’est près de la place de Monténégro, dans le quartier du Blosne à Rennes, que tout s’est passé ce mercredi soir vers 20h30. Deux jeunes femmes de 17 et 21 ans rentraient chez elles lorsqu’elles sont tombées sur un groupe de jeunes individus. Ces derniers les ont alors « copieusement insultés » raconte Ouest-France. Des insultes à caractère sexuel, très dégradantes.

Malgré les recommandations de son amie, la jeune femme de 21 ans a décidé de ne pas se laisser faire et s’est approchée du groupe de jeunes afin de leur faire part de son mécontentement.

C’est un mineur de 17 ans présent dans ce groupe d’individus qui lui a alors répondu, lui expliquant qu’il était « le chef dans ce quartier » et qu’il pouvait « faire ce qu’il veut d’elle ». Un individu bien connu des services de police pour de nombreux délits comme des vols ou des outrages précise ce même quotidien.

Jetées au sol et rouées de coups

Une pluie de coups s’est alors abattue sur la jeune femme qui a été jetée au sol. Plusieurs des individus l’ont roué de coups, notamment au visage. Son amie venue lui porter secours a elle aussi été jetée au sol et passée à tabac.

L’un des agresseurs a alors dérobé le sac de la jeune femme avant de prendre la fuite. C’est un témoin de cette scène de violences, habitant du quartier, qui est intervenu, parvenant à récupérer le sac volé mais également à protéger les deux victimes.

Ces dernières ont alors été raccompagnées chez elles et dans un premier temps, ont refusé de faire appel aux services de police, craignant des représailles. Mais la jeune femme majeure a ensuite changé d’avis.

Deux des suspects interpellés par la BAC

Arrivés rapidement sur place, les policiers de la BAC sont parvenus à interpeller l’un des assaillants, à l’aide des descriptions données par les victimes. Un second suspect a été interpellé ce jeudi, l’individu mineur qui disait être « le chef du quartier », relate Ouest-France.

Les deux interpellés ont été placés en garde à vue. Ces derniers seront convoqués devant le tribunal pour mineurs et ont été remis en liberté indique le quotidien.

La jeune femme de 21 n’a pas souhaité revenir où elle habite pour l’heure, de peur de recroiser ses agresseurs, toujours selon Ouest-France.

Un quartier en proie à la violence

Un climat de violence qui n’est pas nouveau dans le quartier du Blosne si l’on en croit les différents témoignages que le journal a pris soin de réaliser suite à cette affaire.

« Régulièrement, j’ai le droit à des insultes par des bandes de jeunes qui se croient tout permis. » explique une jeune femme, précisant qu’elle ne préfère rien dire. « Des jeunes filles sont traitées comme des objets sexuels par certains jeunes » déclare une autre jeune femme.

Une affaire qui a fait vivement réagir sur les réseaux sociaux ces dernières heures.

► Pour recevoir nos alertes en direct en cas d’événement majeur, téléchargez notre application gratuitement !

Actu17.