🇫🇷 #Rennes 10 mois de prison avec sursis pour l’ex-chef de la BAC.

Illustration.

Un policier de 56 ans a comparu devant le Tribunal pour violence volontaire et faux en écriture. Ex-chef de la BAC, il a été condamné à 10 mois de prison avec sursis rapporte Ouest-France.

L’ex-chef de la brigade anti-criminalité de Rennes a été condamné, cet après-midi par le tribunal correctionnel de Rennes, à 10 mois de prison avec sursis. Il était jugé pour violence volontaire, dénonciation mensongère et faux en écriture. Une condamnation pénale sans préjuger des sanctions administratives de la Police nationale.

Jeudi 20 juillet 2017, c’est l’ancien chef de la brigade anti-criminalité de Rennes qui était à la barre du tribunal correctionnel de Rennes. Sur le banc des victimes, un jeune trafiquant de drogues.

Un policier aujourd’hui âgé de 56 ans, avec une carrière exemplaire de près de 30 ans, qui comparaissait pour violence volontaire, faux en écriture et dénonciation mensongère.

Coup de genou

Il lui était reproché, le 5 mai dernier dans un bar situé dans le quartier Sarah-Bernhardt, d’avoir porté un coup de genou au visage d’un jeune dealer qu’il interpellait et alors que ce dernier était au sol. Un coup, qui selon le procureur de la République, n’avait aucune légitimité dans ce contexte.

« J’ai failli »

Mais surtout, c’est la rédaction tronquée du procès verbal d’interpellation et une accusation de dénonciation mensongère qui ont pesé le plus lourd dans ce dossier. « Je reconnais mon erreur, j’ai fait un canevas et un patchwork de ce qui s’est passé.

J’étais blessé au bras et fatigué. J’ai failli », avait reconnu, à plusieurs reprises le policier visiblement très affecté.

Conformément aux réquisitions

Dans son réquisitoire, le procureur de la République Nicolas Jacquet avait jugé « les faits particulièrement graves » tout en rappelant qu’il ne s’agissait pas « du procès d’un dysfonctionnement institutionnel mais bien de celui d’un policier. Des faits de nature à ternir l’image de la police et la confiance que les gens ont dans la police. »

http://bit.ly/2v0IYcs