🇫🇷 Rennes : Les policiers croulent sous les dossiers d’islamistes radicaux.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

La situation risque de se dégrader encore.

Dans les mois à venir, environ 50 islamistes radicaux en fin de peine sortiront de prison en région Rennaise.

Une situation qui ne s’arrange pas

En effet, en Bretagne, les services de renseignement croulent sous les dossiers d’islamistes radicaux. Dans cette région, les gendarmes, les renseignements territoriaux et la DGSI sont les principaux services ayant pour mission de les « traiter ». 

Ils doivent alors estimer l’« importance » du dossier : S’il y a des suppositions sur un potentiel passage à l’acte ou de départ en Syrie, celui-ci passe en milieu « fermé » à la DGSI. Sinon, ce sont les policiers des renseignements territoriaux, aidés par le groupe zonal d’appui et de recherche, constitués de 27 agents, qui sont en charge de la surveillance.

Les policiers sont inquiets

« Il y a de plus en plus de radicalisés », affirme un policier inquiet. « Côté police, assurément une centaine de personnes en Bretagne », confirme une source judiciaire.

Cependant, la situation ne risque pas de s’arranger dans les prochains mois, puisqu’une cinquantaine d’islamistes radicaux devraient sortir de prison. De plus, à Rennes en juin, le cas de Djamel Beghal, considéré comme le mentor des frères Kouachi, avait retenu l’attention. Le Mensuel de Rennes a également dévoilé que celui-ci a quitté le centre pénitentiaire de Rennes-Vezin le 16 Juillet dernier, rapporte Le Télégramme.

Actu17.