Rezé : Les cambrioleurs percutent la voiture des policiers qui ouvrent le feu à une vingtaine de reprises


Illustration © Actu17

Des policiers ont ouvert le feu à de multiples reprises sur le véhicule de cambrioleurs qui leur fonçait dessus en voiture à Rezé (Loire-Atlantique), dans la nuit de samedi à dimanche. Les deux suspects ont été blessés et interpellés. Un fonctionnaire a également été blessé.

Deux hommes ont été surpris par les forces de l’ordre alors qu’ils venaient de forcer le portail du magasin Kiloutou, situé sur l’avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny à Rezé, vers 3 heures du matin selon Presse Océan. C’est un riverain qui a donné l’alerte en prévenant la police.

Un équipage de police-secours est rapidement arrivé sur place. Les fonctionnaires ont placé leur voiture sérigraphiée devant le Peugeot Partner des suspects pour les empêcher de prendre la fuite. Malgré cela, le malfaiteur au volant a percuté le véhicule de police et l’un des agents qui avait mis pied à terre s’est alors retrouvé coincé entre le montant et la portière. Il a ouvert le feu, tout comme ses deux collègues. Entre 22 et 24 coups de feu ont été tirés précise le quotidien régional.

Placés en garde à vue

Les deux mis en cause – deux cousins de 28 et 32 ans – ont été interpellés et conduits au CHU de Nantes. Leur pronostic vital n’est pas engagé. L’un, qui a été blessé au tibia, a été placé en garde à vue à l’hôpital puis installé dans une chambre carcérale. Son complice a été ramené au commissariat où il a lui aussi été placé en garde à vue à la mi-journée ce dimanche. Le policier qui s’est retrouvé coincé a été blessé à une jambe et doit subir des examens.

Des constatations ont été réalisées sur place durant plusieurs heures par les techniciens de l’identité judiciaire. Les deux autres policiers qui ont participé à cette intervention ont quant à eux été auditionnés par les enquêteurs de la direction territoriale de la police judiciaire (DTPJ) de Nantes, en charge d’une enquête ouverte pour « tentative d’homicide sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».