Rhône : Après un rodéo sauvage avec une voiture volée, un adolescent percute un véhicule de police en fuyant


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

Un adolescent de 16 ans était en plein rodéo sauvage à Givors (Rhône) lorsqu’il a refusé le contrôle de police. Il a été blessé une quinzaine de kilomètres plus loin, à Rive-de-Gier (Loire), en percutant le véhicule des forces de l’ordre.

Du rodéo sauvage, une course-poursuite et un accident. Le tout à bord d’une voiture volée. Un adolescent de 16 ans est accusé d’avoir enchaîné les délits dans la nuit de samedi à dimanche dans le Rhône. Il a finalement été blessé puis arrêté.

Tout a commencé à Givors, dans la métropole de Lyon (Rhône), vers 23 heures, raconte France Bleu. Sur le parking du centre commercial, les policiers sont intervenus lorsqu’ils ont vu trois individus à bord d’une voiture. Ces derniers faisaient du rodéo sauvage. Les forces de l’ordre ont ordonné au conducteur de s’arrêter, mais ce dernier a refusé d’obtempérer et s’est lancé dans une course-poursuite.

Poursuivi par la police jusqu’à Rive-de-Gier (Loire), le chauffard a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté la voiture des forces de l’ordre, à une quinzaine de kilomètres du parking de Givors.

L’adolescent de 16 ans qui était au volant a été blessé et conduit à l’hôpital sans que son pronostic vital ne soit engagé. Il sera placé en garde à vue dès que son état de santé le permet. Ses deux passagers ont quant à eux pris la fuite et sont toujours recherchés par la police. Les enquêteurs de la sûreté urbaine du Rhône ont été chargés des investigations.


Les policiers agressés, un homme interpellé

L’accident s’est produit en contrebas du quartier sensible du Grand-Pont et le temps que les véhicules soient enlevés, de nombreux individus ont pris à partie les policiers. Ces derniers ont été la cible de projectiles et d’insultes.

Des renforts et des moyens lacrymogènes ont été nécessaires pour ramener le calme. Un homme âgé d’une quarantaine d’années a été interpellé au cours de ces violences. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Saint-Chamond pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique.