🇫🇷 #Rhône Sous bracelet électronique pour une affaire de viol, il agresse sexuellement une femme.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Illustration AFP

Alors qu’il était placé sous bracelet électronique suite à une affaire de viol, l’homme n’a pas hésité a agresser sexuellement une joggeuse. Il a été condamné à 8 mois de prison.

● L’affaire remonte au 23 juillet dernier à Caluire-et-Cuire vers 13h. Alors qu’une joggeuse de 18 ans faisait son jogging, elle a remarqué un individu suspect, caché derrière un buisson.

● C’est alors que la victime a senti deux mains sur ses fesses. La joggeuse a alors pris peur et a accéléré le pas, pensant s’être débarrassée de son agresseur.

● Le suspect l’attendait en fait devant chez elle, dans sa voiture, explique Le Progrès.

Une affaire de viol avec une fellation imposée en pleine rue

● La joggeuse a alors pu donner une description très précise de l’auteur aux policiers, qui sera finalement interpellé par les fonctionnaires.

● L’homme de 22 ans, sous bracelet électronique, est l’un des mis en cause dans une affaire de viol, où une fellation a été imposée à une jeune fille dans la rue, en octobre 2016.

8 mois de prison

● Lors de son jugement, le suspect a indiqué qu’il pensait qu’il s’agissait « d’une amie » évoquant « une mauvaise blague ».

● Le tribunal l’a condamné a 8 mois de prison dont 4 avec sursis et mise à l’épreuve durant 2 ans. Le suspect sera également prochainement jugé pour cette affaire de viol, datant d’octobre 2016.

Actu17.