🇫🇷 Rhône : Le crime est prescrit, l’homme qui a avoué le meurtre remis en liberté.


Un rebondissement s’est produit dans une affaire de meurtre, conduisant l’auteur présumé à être libéré.

Jeudi matin, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon a constaté la prescription d’un crime vieux de plus de dix ans… Et dont le principal suspect était incarcéré.

Une pièce du dossier manquante

La Cour a estimé – contrairement à l’analyse initiale du juge d’instruction – qu’aucun acte procédural n’avait empêché la prescription du crime. En cause : le dossier de disparition de la victime est manquant.

Le suspect qui avait avoué… a été libéré

Conséquence de cette décision : le mis en examen, Patrick D., qui se trouvait en détention provisoire depuis juin 2016, a été libéré. Le suspect avait pourtant avoué avoir poignardé la victime ; l’affaire s’orientait vers un corps enfoui dans les bois près de Jassans-Riottier dans l’Ain.

La famille sous le choc

« Demain n’importe qui peut tuer, cacher un corps et s’en sortir » a déclaré la soeur de la victime au journal Le Progrès. Une décision difficile à accepter.


Actu17.