Rhône : Un policier met fin à une course-poursuite de plus de 50 km en faisant usage de son arme


Illustration. (shutterstock)

Un fuyard a pris tous les risques pour tenter de se soustraire à son interpellation. Il s’est lancé dans une course-poursuite qui s’est étendue entre le Rhône et l’Ain.

L’affaire a débuté lorsqu’un équipage de police de Vaulx-en-Velin (Rhône) a repéré une Renault Clio qui circulait à une vitesse excessive sur la commune de Villeurbanne, samedi soir. Lorsque les policiers ont tenté de le contrôler, le chauffard a refusé d’obtempérer à leurs injonctions et s’est enfuit, rapporte Le Progrès.

Immédiatement, sa direction de fuite a été communiquée aux autres patrouilles présentes sur le secteur, et une course-poursuite s’est engagée. Le fuyard a pris la direction de l’autoroute A42. Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) a tenté de l’intercepter, en vain.

L’homme est parvenu à gagner l’autoroute. Il a poursuivi sa fuite en forçant le péage de Beynost dans l’Ain. Arrivé à Ambérieu-en-Bugey, il a fait demi-tour pour rejoindre Lyon. Un barrage a permis aux policiers de lui crever un pneu à l’aide d’une herse, mais cela ne l’a pas empêché de poursuivre sa route.

Il tente de percuter les policiers lancés à ses trousses

Lorsqu’un véhicule de la BAC est arrivé à sa hauteur, le fuyard a fait des embardées pour le percuter. C’est au niveau de la sortie de Cusset, à Villeurbanne, qu’un policier a fait usage de son arme de service, mettant un terme à la course-poursuite : il a tiré en direction de la Clio et son conducteur s’est arrêté après une fuite de plus de 50 km.


Le suspect, âgé de 22 ans, a été interpellé. Il possédait déjà un beau palmarès judiciaire avec une trentaine d’antécédents. Les policiers ont saisi 5 grammes de résine de cannabis sur lui. Ils ont pu déterminer qu’il n’était pas titulaire du permis de conduire.

Le jeune homme devait être déféré au parquet à l’issue de sa garde à vue, ce lundi matin, pour une possible ouverture d’information judiciaire. Les trois policiers dont la vie a été mise en danger par les embardées du fuyard ont déposé plainte contre lui.