Roland-Garros : Ouverture d’une enquête par le parquet de Paris après des soupçons de match truqué


Illustration. (photo biDaala_studio / shutterstock)

Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « corruption sportive » et « escroquerie en bande organisée » visant un match double féminin à Roland-Garros.

Un match de double féminin du 1er tour a-t-il été truqué le 30 septembre dernier à Roland-Garros ? Une enquête a en tout cas été ouverte a annoncé le parquet de Paris ce mardi, pour « escroquerie en bande organisée » et pour « corruption sportive active et passive ».

Le match concerné est celui qui a opposé les Roumaines Andreea Mitu et Patricia Maria Tig, à la paire russo-américaine composée de Yana Sizikova et Madison Brengle. Favorites, les Roumaines l’ont emporté en deux sets (7-6, 6-4).

Plusieurs centaines de milliers d’euros placées

Les soupçons portent sur le cinquième jeu du second set. D’importantes sommes d’argent ont été misées chez plusieurs opérateurs de paris dans différents pays. Le ou les utilisateurs ont parié que le jeu serait remporté par les joueuses roumaines. C’est justement à ce moment-là que Yana Sizikova a eu beaucoup de mal à servir, enchaînant de doubles fautes, puis offrant le break à ses adversaires en l’espace de deux minutes.

Seule la joueuse russe serait concernée par ces soupçons. Les sommes misées atteignent plusieurs centaines de milliers d’euros selon L’Équipe. La directrice de la communication de l’Autorité nationale des jeux (ANJ), Elsa Trochet-Macé, a précisé que l’organisme n’avait « pas relevé de paris atypiques en France sur ce match ».