Schiappa chez Hanouna : «Si le Journal du hard existait encore, peut-être que Madame Schiappa irait !» lance Christian Estrosi.

(photos wikimedia)

Marlène Schiappa va co-animer avec Cyril Hanouna l’émission « Balance ton post » ce vendredi soir, dans le cadre du grand débat national.


La décision de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, de participer à l’émission de C8 animée par Cyril Hanouna, qui aborde des sujets de société dans un débat où des personnalités sont invitées, a été la cible de vives réactions ces derniers jours.

Interrogé ce mercredi matin par Sud Radio, le maire de Nice (LR) Christian Estrosi s’est permis une remarque pour le moins sexiste à l’encontre de Marlène Schiappa, et de son choix de se rendre sur le plateau de « Balance ton post ».

« C’est une gadgétisation de la vie politique. Le président a voulu redonner de la dignité à chacun avec le Grand débat. J’ai de la sympathie pour les émissions de divertissement mais, là, on dépasse les limites ! Si le Journal du hard existait encore, peut-être que Madame Schiappa irait ! » a déclaré Christian Estrosi.


Le « Journal du hard » est une émission bien connue de Canal +, qui évoque chaque samedi soir l’actualité du cinéma érotique et pronographique.

Des excuses

Le maire de Nice s’est finalement excusé sur Twitter. « Si vous avez été choquée par mon interrogation je tiens à m’en excuser mais votre participation à une émission de divertissement contribue à décrédibiliser la vie publique », s’adressant à Marlène Schiappa.

« Sortir des codes de la politique traditionnelle »

« Je crois que c’est une bonne initiative que d’aller s’adresser à 700 000 personnes qui regardent l’émission de Cyril Hanouna, et qui, peut-être, n’auraient pas su comment participer au grand débat » s’était défendu Marlène Schiappa sur BFMTV, alors qu’elle est la cible de nombreuses critiques depuis l’annonce de sa participation à « Balance ton post ». La secrétaire d’Etat a également fait part de son souhait de « sortir des codes de la politique traditionnelle ».