🇫🇷 Seine-et-Marne : Ivre, le chef de la BAC de Clichy-sous-Bois fonce sur les policiers venus l’interpeller.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le Major échelon exceptionnel a tenté de se soustraire à un contrôle.

La scène surréaliste s’est déroulée lundi 23 avril dans une petite commune à proximité de Coulommiers en Seine-et-Marne. Le gradé de la Police Nationale complètement ivre au volant, venait de récupérer sa fille, une adolescente. Cette dernière, affolée par sa conduite dangereuse, a téléphoné à sa mère pour lui décrire la situation. La mère, en panique, a alerté la police pour que le fonctionnaire ne mette pas en danger sa fille et les usagers de la route.

Face à face avec ses collègues

C’est aux alentours de 20 heures, que les policiers dépêchés dans le secteur à la recherche du chauffard, sont tombés nez-à-nez avec le Major échelon exceptionnel, au volant de son Duster. Les policiers ont allumé leur gyrophare et leur sirène deux-tons pour lui demander de se ranger sur le bas côté.

Il tente de s’enfuir

Dans un premier temps, le gradé a cherché à s’enfuir. Une course-poursuite s’est engagée entre les policiers d’un côté et le Major chef de la brigade anti-criminalité de Clichy-sous-Bois accompagné de sa fille, de l’autre. Finalement bloqué dans sa fuite, le chauffard a semblé coopérer.

Il fonce sur ses collègues policiers

Mais lorsque les fonctionnaires sont descendus de leur voiture, le Major a reculé et foncé directement sur eux. Les policiers sont parvenus à l’éviter mais le Duster s’est encastré dans la voiture de police. Le Major n’en n’est pas resté là et a de nouveau pris la fuite. 100 mètres plus loin, le véhicule s’est immobilisé.

Les policiers mettent en joue le Major

Cette fois-ci, les fonctionnaires n’ont plus voulu prendre de risque face à un homme dangereux. Ils ont mis en joue le Major, mais l’homme, âgé de 48 ans, a refusé de se mettre au sol. Il a été interpellé et menotté manu militari.

Sa fille sous le choc

La tension est redescendue d’un cran pour les policiers, le danger étant enfin écarté. La fille du Major a fondu en larmes, en état de choc. Celui-ci a refusé de laisser les fonctionnaires relever son taux d’alcoolémie à l’éthylomètre. Il a finalement terminé sa folle soirée en cellule de dégrisement et deux procédures judiciaire et administrative devaient être ouvertes. Le chef de la BAC de Clichy-sous-Bois risque la révocation, relate Le Point.

Actu17.