Seine-et-Marne : Le corps momifié d’un chien découvert chez un agent de la Sûreté ferroviaire


Illustration. (pixabay)

L’animal avait été recueilli par l’employé de la SNCF après avoir été réformé de la brigade cynophile.

Les policiers de Coulommiers en Seine-et-Marne ont découvert le cadavre d’un chien momifié au domicile d’un agent de la Sûreté ferroviaire de la SNCF, selon nos informations confirmant celles de la fondation 30 millions d’amis. Le Berger belge malinois, âgé de 6 ans et nommé « Ivan », faisait partie de la brigade cynophile avant de prendre sa retraite.

Une plainte déposée

Le rapport d’autopsie vétérinaire a conclu à un « possible décès par cachexie extrême ». La fondation de défense de la cause animale a déposé plainte pour « abandon et sévices graves » dans cette affaire. Le chien serait décédé durant l’été dernier et son cadavre aurait été laissé en décomposition pendant plusieurs mois à l’air libre.

Le mis en cause aurait nié la maltraitance dans un premier temps, avant d’avouer l’avoir laissé mourir de faim. Il se serait justifié en affirmant que le chien souffrait d’épilepsie, et qu’il ne supportait pas d’assister à ses crises.

Un autre chien retiré au couple

Selon Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis, le mis en cause « semblait mener une double-vie et ne se rendait à son domicile que pour vérifier si le chien était mort », à l’insu de sa compagne.


Un autre chien de la brigade cynophile a été retiré au couple et pris en charge par le Centre hospitalier vétérinaire d’Alfort (Val-de-Marne) pour y subir des examens complets. L’agent assermenté de la SNCF a été suspendu de ses fonctions.