Seine-et-Marne : Le moniteur d’auto-école et son élève étaient sous l’emprise de stupéfiants


Illustration. (Adobe Stock ©)

C’est lors d’un banal contrôle routier en Seine-et-Marne que les gendarmes ont découvert qu’un moniteur d’auto-école et son élève étaient sous l’emprise de stupéfiants. Le permis de conduire du professionnel a été suspendu.

Ils ne s’attendaient pas à faire un tel constat. Les gendarmes du peloton motorisé de Seine-et-Marne ont réalisé un contrôle routier à Marolles-sur-Seine ce mercredi après-midi vers 16h30, entre la sortie de l’autoroute A5 A et la D 411. Les militaires ont décidé de contrôler une auto-école.

Le moniteur âgé de 27 ans et son élève de 19 ans ont été soumis à un test d’alcoolémie ainsi qu’à un dépistage salivaire pour les stupéfiants. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les deux hommes avaient consommé de la drogue. Le permis de conduire de l’enseignant a été suspendu pour une durée de six mois indique Le Parisien.

L’élève risque une interdiction de passer le permis de conduire durant plusieurs années

Des prélèvements ont été envoyés en laboratoire afin de déterminer le type et la quantité de stupéfiant consommé par les deux hommes. C’est uniquement après la réception de ces résultats que l’infraction pourra être relevée a indiqué le procureur de la République de Fontainebleau, Guillaume Lescaux.

Le moniteur risque « un maximum de deux ans d’emprisonnement, 4 500 euros d’amende, trois ans de retrait du permis de conduire et la confiscation de son véhicule », rappelle le magistrat. Quand à l’élève, il pourrait faire l’objet d’une interdiction de passer le permis de conduire pendant plusieurs années.


Une hausse de 28% des conducteurs sous stupéfiants

L’an passé, le nombre de conducteurs contrôlés alors qu’ils étaient sous l’emprise de stupéfiants a augmenté de 28%. 72 000 ont été arrêtés en 2018 contre 56 000 en 2017 selon les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).