Seine-et-Marne : Pour une cigarette, la bagarre se termine à coups de couteau à Melun


Illustration Actu17 ©

Une altercation pour une simple cigarette a terminé dans le sang, à Melun (Seine-et-Marne). Un passant a été sérieusement blessé par un homme armé d’un couteau.

Une violente bagarre a éclaté pour une cigarette entre trois fêtards et un sans domicile fixe sur le parvis de la gare de Melun, rue René-Barchou, dans la nuit de lundi à mardi. Un homme de 30 ans a été blessé par le SDF armé d’un couteau.

L’histoire a débuté un peu plus tôt. Un couple et un ami venus de Moissy-Cramayel se sont rendus à Paris pour fêter le déconfinement. Mais à 22 heures, plus aucun train ne circulait pour qu’ils puissent rentrer. Ils ont alors emprunté le Noctilien pour rejoindre Melun, espérant y trouver un bus ou un train pour rentrer à Moissy-Cramayel, relate Le Parisien.

Malheureusement pour eux, arrivés à Melun, aucun moyen de transport n’était disponible pour les ramener à la maison. L’homme, sa compagne, et leur copain se sont arrêtés pour se restaurer avec un sandwich. Un SDF de 42 ans est arrivé et leur a demandé une cigarette.

Il sort un couteau et blesse le trentenaire

Très vite, le ton est monté entre eux et les insultes ont fusé. Les coups ont succédé aux paroles. Dans la bagarre, le SDF a sorti un couteau et en a porté un coup à l’un des deux hommes à hauteur de l’épaule, le blessant. Le trentenaire a esquivé un second coup en bloquant la lame avec sa main. Son copain, âgé de 38 ans, s’est interposé et il est parvenu à repousser le SDF avec sa ceinture.


Les secours sont intervenus et ont pris en charge le trentenaire blessé à l’épaule et à une main. Il a été évacué vers l’hôpital Pompidou à Paris. Il s’y trouvait encore ce mercredi, et s’est vu délivrer 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Le SDF a quant à lui été transporté à l’hôpital de Melun pour des blessures au visage.

Trois des protagonistes ont été placés en garde à vue, dont le trentenaire le plus sérieusement blessé, à sa sortie de l’hôpital. « Le couteau n’a pas été sorti pour menacer et obtenir une cigarette, il s’agit plutôt de violences réciproques », a confié une source proche du dossier à La République de Seine-et-Marne. Les quatre personnes impliquées devraient faire l’objet d’une convocation devant la justice.