🇫🇷 Seine-et-Marne : Rédoine Faïd s’est évadé de la prison de Réau à l’aide d’un commando armé et d’un hélicoptère.

par Y.C.

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Retrouvez toutes nos informations ci-dessous.

17h45. De nombreuses prisons en région parisienne sont floutées sur Google Map, c’est le cas notamment de la prison de la Santé (à gauche) ou celle de Fresnes. Mais pas celle de Réau (à droite).

Capture écran Google Map

17h15. Le frère de Rédoine Faïd, Brahim, qui se trouvait au parloir avec le détenu au moment de sa spectaculaire évasion, a été placé en garde à vue selon France Inter.

17h00. Le véhicule utilitaire Renault avec lequel Rédoine Faïd (assis à la place du passager sur la photo) et ses complices se sont enfuis, du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), filmé par les vidéosurveillances. Une image diffusée par plusieurs médias français.

14h50. Un détenu a filmé la scène d’évasion depuis sa cellule, on y aperçoit l’hélicoptère des malfaiteurs. (ActuPénitentiaire)

14h30. Une Renault Mégane a été retrouvée incendiée dans le centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite dans un utilitaire Renault blanc selon des témoignages, que nous confirment une source policière.

14h25. Les malfaiteurs ont utilisé une disqueuse pour accéder au parloir où se trouvait Rédoine Faïd. Ces derniers ont au même moment utilisé des fumigènes.

14h15. Le plan épervier a été déclenché afin de retrouver Rédoine Faïd et ses complices.

14h10. Les malfaiteurs étaient porteurs de brassard « Police », et munis de fumigènes ainsi que de fusils kalachnikovs selon le représentant du syndicat FO de la prison de Réau, Martial Delabroye.

14h05. « Ce matin, le détenu Redouane FAID s’est évadé du centre pénitentiaire sud francilien de Réau. Un commando armé s’est posé en hélicoptère dans la cour d’honneur alors que le détenu se trouvait au parloir. L’évasion a duré quelques minutes seulement. Il n’y a pas de blessé ni d’otage. Le parquet a été saisi et les dispositifs de recherche ont été mis en place » (communiqué du Ministère de la Justice)

14h00. Le pilote de l’hélicoptère a été pris en otage par les deux malfaiteurs lourdement armés, dans le petit club situé à La Ferme d’Arcy (Seine-et-Marne). Il a été contraint d’agir aux demandes des deux individus lourdement armés.

L’hélicoptère utilisé par les malfaiteurs s’est posé à Gonesse avant d’être incendié.

13h30. La cour d’honneur de la prison de Réau, où s’est posé l’hélicoptère, ne dispose pas de filets empêchant un appareil de se poser et n’est pas à la vue des miradors.

L’hélicoptère a été volé par les malfaiteurs ayant fait irruption dans un petit club ce dimanche matin.

13h05. L’hélicoptère des malfaiteurs a décollé de La Ferme d’Arcy (Seine-et-Marne) selon Le Point. Une ville située à moins de 30 km de la prison de Réau.

Au moins trois malfaiteurs lourdement armés se trouvaient dans l’appareil.

12h50. Rédoine Faïd se trouvait au parloir, avec son frère Brahim, lorsque l’évasion a eu lieu. (sources concordantes)

12h45. Selon nos informations, l’hélicoptère des malfaiteurs s’est posé dans la prison, dans la cour d’honneur.

12h40. Après avoir regagné leur voiture, les malfaiteurs ont pris la fuite en direction de l’autoroute A1. (franceinfo)

12h25. Il n’y a aucun blessé suite à la spectaculaire évasion de la prison de Réau selon nos informations.

12h15. Selon nos informations, les malfaiteurs qui sont lourdement armés, ont posé leur hélicoptère à Gonesse (Val d’Oise) avant d’y mettre le feu et de prendre la fuite en voiture.

12h00. Un commando armé a attaqué la prison de Réau (Seine-et-Marne) ce dimanche matin vers 11h15. Les assaillants qui étaient armés de fusils ont permis l’évasion de Rédoine Faïd, condamné à plusieurs reprises pour des vols à main armée.

Selon nos informations, un hélicoptère aurait servi à l’attaque et à l’évasion. Rédoine Faïd s’était déjà évadé de la prison de Sequedin en 2013, en prenant en otage des surveillants pénitentiaires.

Il avait été condamné le 14 mars dernier à 10 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Nord pour ces faits.

Rédoine Faïd avait aussi été condamné en avril 2018, après un braquage raté en 2010, où la policière Aurélie Fouquet avait été tuée par balles. L’homme avait écopé de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris en appel. Il avait été condamné à 18 ans en première instance.

Plus d’informations à venir.

Actu17.