🇫🇷 Seine-Maritime : Tuée à cause d’un différend au sujet d’une crème dépilatoire.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Illustration Actu17 ©

Le différend au sujet d’une crème dépilatoire se termine en assassinat.

Le drame s’est produit lundi au Tréport.   L’époux de la victime a découvert sa compagne, une jeune femme âgée de 29 ans, ensanglantée au sol dans les parties communes de son immeuble. Elle a succombé à ses blessures : des plaies au thorax, au cou et aux bras, causées par l’usage d’un couteau.

Un motif futile et un assassinat sur fond d’alcool ?

Une information judiciaire a été ouverte mercredi et l’enquête a permis de mettre en cause une ancienne voisine de la victime âgée de 39 ans, interpellée le jour des faits, et un homme de 71 ans. Ils ont été mis en examen pour « assassinat et homicide volontaire avec préméditation » et « complicité d’assassinat », relate Le Dauphiné.

Des coups de couteau en céramique pour un vol de crème dépilatoire

D’après les premiers éléments de l’enquête, une dispute aurait éclaté le jour du drame entre la victime et son ancienne voisine. Cette dernière suspectait la jeune femme de lui avoir dérobé un tube de crème dépilatoire. L’altercation se serait produite sur fond de consommation excessive d’alcool. La mise en cause serait allée chercher un couteau en céramique et serait revenue chez son hôte pour la poignarder.

Le couteau retrouvé par des plongeurs de la Gendarmerie

L’homme mis en examen également, aurait facilité la fuite de l’auteure de l’agression et aurait jeté l’arme du crime dans un chenal du port de la commune. Le port a été sondé par des plongeurs de la gendarmerie nationale et le couteau en céramique a été retrouvé.

Actu17.