Seine-Maritime : Un Gilet jaune exhibe un couteau, les gendarmes l’interpellent.


(capture écran Youtube)

Les gendarmes venaient d’inviter des Gilets jaunes a quitter un pont, à Arelaune-en-Seine (Seine-Maritime), lorsqu’ils ont procédé au contrôle d’un homme qui a exhibé un couteau.


Ce vendredi après-midi, le pont de Brotonne, occupé par des Gilets jaunes, a été évacué par les gendarmes.

« Les gendarmes nous ont demandé de quitter les lieux. Nous sommes partis sur une aire de covoiturage à côté. Nous mangions tranquillement lorsque les forces de l’ordre sont arrivées en trombe après plusieurs sommations et ont demandé nos identités » raconte Christophe Quevilly, porte-parole des Gilets jaunes du pont de Brotonne, interrogé par le site actu.fr.

Les militaires ont alors procédé au contrôle d’identité des personnes présentes. Un homme âgé de 70 ans qui n’avait pas ses papiers d’identité sur lui, a expliqué aux gendarmes qu’ils se trouvaient dans sa voiture. Le sexagénaire a été accompagné par les militaires jusqu’à son véhicule. C’est là que la situation a dégénéré.

Un coup de poing et un couteau sorti

Deux gendarmes « l’ont accompagné à sa voiture pour vérifier sa carte d’identité, lorsque l’individu a tenté de donner un coup de poing et a sorti un couteau », explique la gendarmerie à 76actu.

Lors de son interpellation, le suspect a été amené au sol et menotté. Une vidéo amateur des faits a été diffusée sur Youtube.

L’homme a refusé de donner son identité

« Il est parti chercher ses papiers dans sa voiture et a sorti un simple couteau suisse refermé, qui se trouvait dans sa poche de manteau » a raconte le porte-parole des Gilets jaunes, ajoutant que l’homme qui est un élu local, a refusé de donner son identité aux forces de l’ordre.

Le suspect âgé de 70 ans a été placé en garde à vue. Les militaires ont de leur côté, déposé plainte.