Seine-Maritime : Une malade d’Alzheimer meurt après avoir bu du détergent dans un Ehpad


Illustration. (pixabay)

La personne âgée avait été placée dans une unité protégée d’un Ehpad situé à Elbeuf, près de Rouen (Seine-Maritime).

Le drame a eu lieu mardi peu avant 15h45 dans l’Ehpad de la Ruche, où était prise en charge cette femme âgée de 82 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Elle se trouvait dans une unité protégée par rapport à son état de santé. Malgré cela, l’octogénaire serait parvenue à entrer dans le local de la blanchisserie, qui n’était vraisemblablement pas fermé à clé, selon des proches qui se sont confiés à Europe 1.

Elle trouve la mort en buvant du détergent

Dans cette pièce se trouvait un chariot de ménage supportant « deux verres préparés et remplis de Destop industriel », a déclaré la fille de la victime. La victime a bu 200 ml de ce produit.

Brûlée au troisième degré à la bouche, aux voies respiratoires et à l’œsophage, l’octogénaire a dû être plongée dans un coma artificiel, avant de décéder à l’hôpital, rapporte Le Journal d’Elboeuf.


Une enquête en cours

La victime était placée sous la tutelle de l’Union départementale des associations familiales, qui a déposé plainte ce jeudi pour défaut de surveillance. Une enquête a été ouverte par le parquet de Rouen.

D’après des informations communiquées à la famille de la défunte, une seule personne était en charge de la surveillance des résidents de cette unité, au nombre d’une dizaine. Le reste du personnel soignant se trouvait en réunion au moment du drame, relate France Info.