Seine-Saint-Denis : L’arme d’un policier découverte lors d’une perquisition chez un dealer présumé


Illustration Actu17 ©

C’est dans le cadre d’une perquisition au domicile d’un homme âgé de 29 ans soupçonné de se livrer à un trafic de stupéfiants, que les policiers du service départemental de police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis ont découvert l’arme administrative d’un policier.

Le suspect était surveillé depuis le mois de mai dernier. Les policiers du SDPJ 93 ont décidé d’accélérer dans cette enquête visant un homme de 29 ans, cuisinier de profession, qu’ils soupçonnent de trafiquer de la drogue. A son domicile à Drancy ce vendredi soir, les enquêteurs ont découvert une trentaine de bonbonnes de cocaïne et pas loin de 40 000 euros en argent liquide raconte Le Parisien.

Ils ont aussi saisi trois armes de poing, dont un Sig Sauer SP 2022 de calibre 9mm, qui est l’arme d’un fonctionnaire de police. Un chargeur de 15 cartouches était présent avec l’arme, qui faisait par ailleurs l’objet d’une procédure de vol confiée aux policiers du 1er District de police judiciaire (DPJ).

Le suspect a expliqué qu’il avait acquis ce lot d’armes dans un bar à Aubervilliers sans en dire plus, évoquant une volonté de s’armer après une agression à son domicile.

Un numéro de téléphone unique et des livraisons bien organisées

Concernant le trafic de stupéfiants auquel il est soupçonné de se livrer, les enquêteurs du SDPJ 93 sont parvenus à déterminer que le mis en cause utilisait un numéro de téléphone unique sur lequel il recevait l’ensemble de ses commandes de drogue. Il réalisait ensuite les livraisons par VTC.


Sa petite amie âgée de 18 ans assurait également des livraisons entre 15 et 20 heures. Une vingtaine de bonbonnes de cocaïne ont été retrouvées dans son véhicule. Cette dernière a affirmé qu’elle se livrait à ce trafic « par amour ». Le suspect principal faisait appel également à un jeune complice qui de son côté réalisait des livraisons tard dans la nuit, contre une somme comprise entre 150 et 200 euros par jour.

100 000 euros saisis

Les policiers du SDPJ assistés des enquêteurs du Groupe d’intervention régional (GIR) de Seine-Saint-Denis, ont saisi près de 100 000 euros sur les comptes du principal mis en cause de 29 ans. Ce dernier s’est justifié en évoquant « 11 ans de travail légal » sans la moindre dépense précise le quotidien francilien.

L’homme a été mis en examen et placé en détention provisoire. Ses deux complices ont quant à eux été placés sous contrôle judiciaire.