Seine-Saint-Denis : Pour échapper à son interpellation, il fonce sur un policier et percute violemment son véhicule


Le véhicule de police a été percuté par le mis en cause, qui a pris la fuite.

Le drame est passé tout près dans la nuit de mercredi à jeudi. Deux policiers ont été blessés et le suspect qu’ils avaient l’intention d’interpeller est parvenu à prendre la fuite.

Un équipage de police de la BAC 93 N, la brigade anticriminalité de nuit de Seine-Saint-Denis, a repéré un véhicule volé en circulation vers 00h30 dans la nuit de mercredi à jeudi, à Pantin (Seine-Saint-Denis). A bord de cette Mini Countryman, le conducteur était seul au volant.

Les policiers ont suivi ce dernier sans attirer son attention et ont demandé du renfort, un second véhicule, afin que l’interpellation de cet homme puisse se dérouler dans les meilleurs conditions de sécurité possibles.

Comprenant qu’il va être arrêté, il fonce sur un policier

Les deux équipages de police se sont mis d’accord et ont pris en tenaille le véhicule du suspect, alors qu’il était arrêté dans la circulation, rue de Paris à Noisy-le-Sec. L’un des véhicules de police s’est placé devant, le second à l’arrière.

Rapidement, plusieurs fonctionnaires sont sortis et ont tenté d’arrêter cet homme. Sans réussite : les portières étaient verrouillées et le suspect a très vite compris ce qu’il se passait, puis a refusé d’obtempérer.


Pour échapper à son arrestation, il a alors brutalement redémarré, fonçant délibérément sur le policier et le véhicule administratif qui étaient placés devant sa voiture. Le fonctionnaire a tout juste eu le temps de se jeter dans son véhicule pour ne pas être violemment renversé.

Une portière arrachée

Les coups de feu des forces de l’ordre ne changeront rien, le mis en cause a pris la fuite après avoir percuté le véhicule de police, dont la portière a été arrachée. L’homme n’a pu être rattrapé cette nuit-là.

Deux policiers ont été blessés lors de cette intervention qui aurait pu virer au drame : l’un qui se trouvait dans la voiture percutée, et celui qui s’est jeté par réflexe pour ne pas être renversé. Leur Incapacité totale de travail (ITT) doit être déterminé ce vendredi.

« Nous constatons une montée de violences extrêmes en Seine-Saint-Denis »

Interrogé concernant cette affaire, Grégory Goupil, secrétaire régional du syndicat Alliance 93 dénonce une « montée de violence extrême » à l’encontre des forces de l’ordre. « On s’en prend de nouveau aux policiers, l’un de nos collègues a failli être broyé par le véhicule de cet individu. Nous constatons une montée de violences extrêmes en Seine-Saint-Denis, c’est très inquiétant ».

Les enquêteurs de la sûreté départementale ont été chargés de cette enquête.