🇫🇷 Seine-Saint-Denis : Un suspect grièvement blessé à la tête par le tir d’un policier.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Un conducteur a tenté de fuir en fonçant sur des policiers à pied. Trois d’entre-eux ont fait feu sur lui, le touchant à la tête. Pronostic vital engagé.

Tout a débuté dans la nuit de mardi à mercredi peu avant minuit, à Épinay-sur-Seine, alors que des policiers étaient en surveillance autour d’une Mercedes GLA signalée volée. Une plainte avait été déposée lundi par un concessionnaire de Seine-et-Marne.

Un homme monte dans la voiture volée

Vers 23h30, une Volkswagen Polo est arrivée à hauteur de la Mercedes sous surveillance, située impasse du Baron-Saillard. Un individu est alors descendu de la Polo, a déverouillé la Mercedes GLA et s’est installé au volant. Les policiers ont procédé à son interpellation simultanément.

Ses deux complices prennent la fuite en voiture

Deux individus se trouvant toujours dans la Polo ont été témoins de la scène, ils ont pris la fuite. Une course-poursuite s’est engagée et, lorsque les policiers ont tenté d’interpeller les occupants de la Volkswagen, à la faveur d’un feu rouge, le conducteur leur aurait foncé dessus.

8 coups de feu en direction du véhicule

Selon Le Parisien, huit coups de feu ont été tirés par les trois policiers qui se trouvaient alors à pied. Blessé, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule qui s’est stoppé une cinquantaine de mètres plus loin. Lorsque les policiers se sont approchés, ils ont constaté que le conducteur gisait au volant, la tête en sang.

Le quartier bouclé par des renforts

Des renforts policiers sont arrivés en nombre et ont bouclé le secteur. Les secours ont pris en charge le suspect blessé grièvement à la tête. Son pronostic vital est toujours engagé.

Une enquête ouverte pour recel de vol

L’occupant de la Mercedes volée interpellé plus tôt et le passager de la Polo ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « recel de vol ». Ils sont âgés respectivement de 27 et 25 ans. Ils ont été pris en charge par les enquêteurs de la Sûreté Départementale.

Une enquête ouverte par l’IGPN

L’Inspection Générale de la Police Nationale a ouvert une enquête, comme il est d’usage lorsque des policiers ouvrent le feu. Ce mercredi, les trois fonctionnaires qui ont tiré ont été entendus dans le cadre de cette enquête. Ils ont été laissés libres, rapporte Le Parisien. L’homme touché à la tête par l’un des tirs des policiers est âgé de 26 ans. Il a été pris en charge à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière (Paris), dans un état critique.

Actu17.