🇫🇷 #SeineEtMarne Assignés à résidence pour terrorisme, 2 hommes entraînaient une équipe de foot à Lagny.

par Y.C.
Illustration DR

C’est la municipalité de Lagny qui a demandé au club de football de prendre des mesures sérieuses vis à vis de deux individus, l’un radicalisé, l’autre mis en examen pour terrorisme.

Les deux suspects connus des services de renseignements entraînaient l’équipe seniors de football de Lagny, et s’étaient « rendus indispensables » au club explique RTL, en sécurisant le stade ou en s’interposent lors de bagarres.

Une prière sur le terrain

Les deux entraîneurs seraient allés jusqu’à faire prier leur équipe sur le terrain. Des informations qui sont arrivées jusqu’aux oreilles du maire de la ville qui a alors alerté le club.

L’un des individus a été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste et assigné à résidence selon Le Parisien. Quant au second suspect, il était lui aussi assigné à résidence pour des « faits de radicalisation » selon cette même radio. L’homme a d’ailleurs été écroué la semaine dernière après ne pas avoir respecté sa mesure d’assignation.

Une filière menant vers la zone irako-syrienne

Les deux individus sont suspectés d’avoir activement participé et organisé une filière de départ vers la zone irako-syrienne, à la mosquée de Lagny.

Un lieu de culte qui avait d’ailleurs été l’un des premiers a être fermé peu après les attaques du 13 novembre 2015 rappelle RTL.

Nabil Aissaoui et Keita Gaoussou ont été écartés de leurs postes d’entraîneurs au club de l’US Lagny, malgré un « vide juridique » comme l’explique de même média.

Actu17.