🇫🇷 #Servian Cambrioleur abattu : le propriétaire aurait en fait tout orchestré. Il a été écroué.

par Y.C.
Daniel Malgouyres a été mis en examen pour homicide après avoir abattu l'un des cambrioleurs. (photo Facebook)

Coup de théâtre dans l’affaire du cambrioleur abattu en plein action à Servian : le propriétaire Daniel Malgouyres serait finalement au centre de ce « faux » vol à main armée à son domicile, du 5 octobre. Il a été mis en examen et écroué.

● Daniel Malgouyres avait déjà été mis en examen pour homicide volontaire et avait été laissé libre sous contrôle judiciaire. Mais les gendarmes ont découvert de nouveaux éléments dans cette enquête, qui mettent directement en cause le propriétaire de la maison.

Les enquêteurs soupçonnent en effet Daniel Malgouyres d’avoir préparé avec les deux assaillants, le vol à main armée à son domicile. Les blessures du propriétaire seraient en fait l’oeuvre d’auto-mutilation selon les médecins légistes explique e-metropolitain.

Le propriétaire connaissait les assaillants

● Les deux malfaiteurs et Daniel Malgouyres se seraient rencontrés quelques jours avant les faits. La femme du propriétaire du Jardin Saint-Adrien a bien fait l’objet de violences durant le cambriolage de la part des deux assaillants, comme cela était prévu dans le « scénario ». C’est le second cambrioleur, qui avait pris la fuite, qui s’était chargé de commettre les violences.

● Daniel Malgouyres avait dissimulé aux enquêteurs qu’il connaissait les deux assaillants. Ce dernier avait des liens « assez réguliers » avec le cambrioleur qu’il a tué et qui résidait à Cabestany.

Le second malfaiteur avait été interpellé à Perpignan, plusieurs jours après les faits. Les révélations de ce dernier ont permis aux enquêteurs d’y voir plus clair.

« Des éléments graves et concordants »

● Le Procureur de la République Yvon Calvet a indiqué que Daniel Malgouyres niait ces accusations, mais selon le magistrat « il existe dans le dossier des éléments graves et concordants laissant présumé qu’il a joué un rôle dans cette agression à domicile, qu’il est complice de cette tentative de vol avec arme ».

● Françoise Malgouyres, la femme du propriétaire, qui est handicapée, serait hors de cause dans cette affaire de « faux » vol à main armée et a été remise en liberté après son audition. Daniel Malgouyres aurait organisé cette fausse attaque, à l’insu de son épouse.

Le juge d’instruction et les gendarmes de la section de recherches de Montpellier ont toutefois relevé des contradictions sur le déroulement des faits, notamment sur les circonstances du décès par balle d’un des assaillants, dans les éléments que donnent le couple explique e-metropolitain.

Pourquoi avoir tiré sur l’un des cambrioleurs ?

● Reste à déterminer le mobile de cette fausse attaque à domicile. Il pourrait toutefois s’agir d’un motif d’ordre financier selon les informations de ce même journal. Les gendarmes se penchent actuellement sur l’état des finances et du patrimoine du couple.

● Les enquêteurs devront également déterminer pourquoi l’un des assaillants a été abattu, alors que Daniel Malgouyres le connaissait, et pourquoi le second individu a pu quant à lui prendre la fuite. S’agit-il d’un coup de feu intempestif ? Le scénario ne s’est-il pas déroulé comme prévu ?

Daniel Malgouyres a été écroué

● Daniel Malgouyres a été mis en examen ce vendredi soir pour complicité de tentative de vol avec arme et a été placé en détention provisoire. Quant à la question de la légitime défense, la thèse a été écartée par les enquêteurs.

● Du côté des habitants c’est la stupéfaction. Un groupe de soutien avait été créé sur Facebook pour soutenir Daniel Malgouyres.

Actu17.