🇫🇷 #Somme Interpellation de 5 individus soupçonnés d’avoir déclenché plus de vingt incendies.

Photo AFP

Trois hommes et deux femmes âgés de 16 à 22 ans ont été interpellés après avoir incendié une vingtaine de locaux entre autres, une maison et deux hangars agricoles causant des dégâts importants rapporte Le Courrier Picard.

Cinq personnes ont été interpellées les 31 juillet et 1er août, soupçonnées d’avoir déclenché plus de vingt incendies dans la Somme depuis le mois de mai. Trois d’entre elles comparaîtront devant le tribunal le 4 octobre prochain.

Les gendarmes ont enfin mis la main sur les pyromanes qui sévissent dans la Somme depuis le mois de mai. Lundi 31 juillet et mardi 1er août, les gendarmes ont interpellé cinq individus après un feu de fumier à Tully. Il semble que les cinq individus soient les auteurs d’au moins vingt incendies dans le département.

Le 25 juillet, vers 18 h 45, un tas de fumier se trouvant hors agglomération de Tully est volontairement incendié par trois individus qui repartent à bord d’une Peugeot 206.

Les enquêteurs parviennent à trouver le propriétaire de la voiture et ainsi d’identifier les autres personnes à bord du véhicule. Une semaine plus tard, le propriétaire de la voiture est arrêté ainsi que ses complices : cinq personnes sont interpellées.

Les auditions et les investigations menées permettent de découvrir que ce « Club des 5 » est à l’origine de 19 autres incendies commis depuis le début du mois de mai 2017. Ces incendies sont localisés dans un espace restreint, dans les communes de Vaudricourt, Bourseville, Saint-Quentin-Lamotte-La-Croix-au-Bailly, Friville-Escarbotin, Tully, Woincourt, Dargnies et Fressenneville.

Une maison cambriolée puis incendiée

Les pertes sont importantes : une maison et deux hangars agricoles ont été entre autres incendiés. La maison située à Woincourt avait été cambriolée avant d’être incendiée.

Les incendiaires interpellés sont jeunes : ils ont entre 16 et 22 ans. Ce sont trois hommes et deux femmes. Ils résidaient tous à proximité des endroits incendiés.

Les trois auteurs principaux ont été présentés en comparution immédiate le 2 août mais le dossier est renvoyé le 4 octobre pour permettre aux victimes d’établir le préjudice. Un homme de 20 ans a été placé en détention provisoire.

Les deux autres jeunes hommes sont placés sous contrôle judiciaire. Une des jeunes femmes, étant mineure, sera auditionnée devant le tribunal pour enfants le 12 septembre prochain

http://bit.ly/2vwQps9