🇸🇩 Soudan : Une jeune fille tue son mari violeur, elle est condamnée à mort.

par Y.C.

Une jeune fille vient d’être condamnée à la peine capitale pour avoir tué son mari qui l’avait violée.

Une jeune fille de 19 ans, Noura Hussein Hammad, a été mariée de force à l’âge de 16 ans. Selon la loi soudanaise, une enfant peut être mariée dès l’âge de 10 ans.

Maintenue pendant que son mari la viole

Noura Hussein Hammad voulait devenir institutrice et une fois ses études terminées, en 2017, elle a dû s’installer chez son mari. Toutefois, la jeune femme a refusé de consommer le mariage. Alors, son mari a fait appel à ses deux frères qui ont maintenu la jeune femme tandis que l’époux la violait.

Elle le poignarde

Le lendemain, le mari, a tenté de récidiver. La victime s’est enfuie et a pu saisir un couteau de cuisine avec lequel elle l’a poignardé.

Son père la livre aux policiers

La jeune femme a regagné le domicile parental mais son père l’a livrée à la police. Le tribunal l’a reconnue coupable d’homicide volontaire après avoir appliqué une loi ancienne qui ne reconnaît pas le viol entre époux.

Indemnité financière ou la mort

La famille du mari a eu le choix entre l’indemnité financière ou la condamnation à mort. C’est l’exécution qui a été préférée.

« Noura Hussein est une victime et la peine prononcée à son encontre est d’une cruauté intolérable », a déclaré le directeur régional adjoint d’Amnesty International.

Un mouvement de soutien a vu le jour sur les réseaux sociaux, 73 000 signatures ont été recueillies pour demander au gouvernement soudanais l’annulation de la peine, rapporte Le Parisien.

Actu17.