Strasbourg : 3 ans de prison ferme pour avoir jeté son nouveau-né par la fenêtre


Illustration. (Shutterstock)

Une passante avait découvert le bébé inanimé dans la rue.

Ce vendredi, une femme âgée de trente ans était jugée par la Cour d’Assises du Bas-Rhin pour « homicide aggravé sur mineur de 15 ans », un crime passible de 30 ans de réclusion.

Découverte ensanglantée

C’est une passante, ayant trouvé le nouveau-né inanimé dans une rue de Strasbourg un soir de février 2015, qui avait alerté les secours. Lorsque les pompiers sont arrivés au domicile de la mère, au troisième étage d’un immeuble, cette dernière souffrait d’une hémorragie.

Elle venait d’accoucher seule d’un petit garçon, né viable, dans la salle de bain de ses parents. Le père du bébé ne voulait pas de l’enfant, selon l’avocate de la défense.

Déficience mentale

Lors du procès qui se tenait ce vendredi, les jurés ont retenu l’état mental de la trentenaire, rapporte Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Pour son avocate, sa cliente « très, très limitée intellectuellement, n’a pas [eu] les mots pour expliquer les faits » et « ne se souvient pas de ce qu’il s’est passé ».


La prévenue, qui comparaissait libre, a été condamnée à 5 ans de prison dont trois ferme pour ce crime. En outre, une obligation de suivi socio-judiciaire de cinq ans lui a été signifiée.