Strasbourg : Accusé d’avoir frappé deux jeunes filles qui refusaient de donner leur numéro, un adolescent interpellé


Luane a été violemment frappée au visage lors de l'agression. (DR)

Deux jeunes femmes âgées de 18 ans ont été violemment frappées à Strasbourg (Bas-Rhin) en pleine rue le 26 août dernier, après avoir refusé les avances d’un adolescent. L’agresseur présumé a été interpellé ce dimanche.

Leur agression avait provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux mais également dans les médias. Luane et Claire, 18 ans, ont été agressées il y a un mois, le mercredi 26 août. Cet après-midi là, elles avaient décidé de se rendre au lac du Baggersee à Strasbourg.

Sur le chemin, elles ont été abordées par un adolescent à scooter. Après quelques compliments, ce dernier leur a rapidement demandé leurs numéros de téléphone avec insistance. Les deux jeunes femmes n’avaient pas l’intention de lui donner, ce qui n’a pas été au goût du jeune garçon qui a persisté.

Après lui avoir demandé d’arrêter son harcèlement, Luane lui a donné une gifle. En réponse, l’adolescent est descendu de son deux-roues et l’a rouée de coups, notamment au visage. Claire a subi le même sort. Les deux victimes ont notamment été frappées alors qu’elles étaient tombées au sol. L’agresseur a ensuite pris la fuite avec un autre individu, après avoir tenté de voler le sac d’une des jeunes filles.

Un suspect rapidement identifié, bien connu de la police

Les deux amies ont déposé plainte et une enquête a été ouverte. La description de l’auteur qu’elles ont pu donner au commissariat, a rapidement permis aux policiers du Groupe d’appui judiciaire (GAJ) de Strasbourg de faire le rapprochement avec un suspect bien connu de leur service.


Il s’agit d’un adolescent âgé de 15 ans dont l’identité est associée à une quarantaine de faits dans le fichier de Traitement des antécédents judiciaires (TAJ). Les forces de l’ordre ont alors débuté des recherches pour le retrouver.

Luane qui est originaire de la région parisienne, a de son côté subi une lourde intervention chirurgicale le 31 août. Elle souffrait d’une fracture de l’orbite et a reçu une greffe osseuse. Son Incapacité totale de travail (ITT) devait être déterminée ce lundi. La jeune fille s’était exprimée sur le plateau de l’émission « Balance ton Post » sur C8, au sujet de son agression, au début du mois de septembre. « Je me demande encore comment j’ai fait très sincèrement, parce que j’ai cru ce jour-là que j’allais mourir », avait-elle confié. Son amie n’avait été que légèrement blessée.

Le complice de l’agresseur a été interpellé le mercredi 9 septembre et a été placé en garde à vue. Face aux policiers, il a nié sa participation aux violences commises par le suspect principal et a affirmé qu’il n’avait pas non plus pris part à la tentative de vol. Remis en liberté, il ne fait pas l’objet de poursuites judiciaires à ce stade.

Interpellé chez sa grand-mère

L’enquête des policiers du GAJ a pris un tournant en fin de semaine dernière, lorsqu’ils ont appris que l’agresseur présumé des deux jeunes femmes se trouvait chez sa grand-mère qui habite sur la commune de Bouxwiller. Avec l’assistance des gendarmes qui travaillent sur cette partie du département, les policiers ont interpellé l’adolescent recherché depuis un mois, ce dimanche matin à 10h40.

Il a été placé en garde à vue. Le mis en cause a été déféré ce lundi après-midi et pourrait être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate ce mardi, ou comparaître ultérieurement devant la justice.

La semaine dernière, une autre jeune femme âgée de 22 ans a elle aussi été violemment frappée en pleine rue à Strasbourg. Ses agresseurs lui ont reproché d’être habillée en jupe.