🇸🇾 #Syrie 300 djihadistes sont parvenus à quitter Raqqa avant sa chute. Certains seraient entrés en Turquie.

par Y.C.
Illustration.

Quelques 300 djihadistes de l’EI sont parvenus à quitter Raqqa avant la chute de la ville, le 17 octobre dernier. C’est ce que la coalition internationale a admis ce mardi.

Cette annonce fait suite à un reportage de la BBC. L’EI a été chassé de Raqqa, qui fut longtemps sa « capitale », le 17 octobre. Trois jours auparavant, un convoi d’environ 4000 civils avait quitté la ville. Il s’agissait d’un accord entre les combattants anti-jihadistes kurdes et les arabes des Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par la coalition.

Mais les djihadistes de l’EI ne devait pas intégrer ce convoi, ni même quitter la ville. Seulement, selon la BBC, certains seraient parvenus à prendre la fuite par cet intermédiaire et se auraient déjà regagné la Turquie pour y préparer des attentats en Europe.

« Les combattants de l’EI portaient leurs armes et des ceintures explosives »

Plusieurs chauffeurs des véhicules de ce convoi ont affirmé à la chaîne anglaise avoir transporté « des centaines de combattants lourdement armés ».

« On a aussitôt vu les combattants de l’EI portant leurs armes et des ceintures explosives. Ils ont piégé nos camions. Au cas où l’accord déraillait, ils étaient prêts à faire exploser tout le convoi. Même leurs femmes et leurs enfants portaient des ceintures explosives. » raconte à la BBC Abou Fawzi, l’un des chauffeurs.

Le porte-parole de la coalition le colonel Ryan Dillon, interrogé ce mardi au Pentagone, a expliqué que sur les 3500 civils qui avaient quitté Raqqa, « moins de 300 ont été identifié comme de possibles combattants de l’EI ». Des français se trouveraient parmi eux.

Une majorité de djihadistes se sont repliés dans les zones encore contrôlées par l’EI à la frontière syro-irakienne ou par l’opposition syrienne dans la région d’Idlib.

Actu17.