🇸🇾 #Syrie Raqqa sur le point de tomber, seuls les combattants syriens peuvent quitter les lieux.

par Y.C.
Illustration.

La ville de Raqqa est sur le point de tomber aux mains des forces syriennes. Une centaine de combattants de l’EI se sont rendus et sont sur le point d’être évacués.

● La coalition estime de 300 à 400 les combattants de l’EI encore présents dans Raqqa. La ville est sur le point de tomber aux mains des forces syriennes. « Ces dernières vingt-quatre heures, environ 100 terroristes se sont rendus et ont été évacués » a indiqué la coalition en précisant que « les combattants étrangers n’étaient pas autorisés à quitter la ville« .

Samedi, l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme a indiqué que tous les combattants syriens de l’EI étaient sortis de la ville en vertu d’un accord avec les forces syriennes. Le directeur de l’OSDH a évoqué le nombre de 200 djihadistes et des centaines de civils partis vers une destination inconnue.

Seuls les combattants syriens peuvent quitter les lieux

Toujours selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, des négociations seraient en cours pour faire sortir les djihadistes étrangers. Toutefois, le porte-parole des unités de protection du peuple kurde a démenti toute négociation en ce sens et précise qu’il continuait à se battre contre l’EI. Des autocars, partis d’une région située au nord de Raqqa, sont arrivés dans la nuit de vendredi à samedi, dans la ville, pour permettre l’évacuation des djihadistes et de leur famille. Toutefois, la coalition s’attend à des combats violents ces prochains jours. La ville voisine, où les djihadistes ont connu un effondrement de leurs effectifs, Al Mayadine, est tombée.

La ville est sur le point d’être évacuée

L’arrivée d’autocars dans la ville est souvent le signe d’une évacuation imminente, ce que confirme l’OSDH. Les forces démocratiques syriennes, une alliance de milices kurdes et arabes viennent d’entamer la dernière phase de leur offensive débutée en juin. Devant la résistance acharnée des combattants de l’EI, la prise de la ville a été retardée de plusieurs mois écrit Ouest-France.

Actu17.