🇫🇷 #Terrorisme 10 membres de l’ultra-droite interpellés, soupçonnés d’avoir participé à des projets d’attentats.

par Y.C.
Illustration DR.

18h40. Selon LCI, deux hommes politiques étaient ciblés par les suspects, le député de la « France Insoumise » Jean-Luc Mélenchon, ainsi que le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

16h10. Opération de police ce mardi matin, concomitamment aux environs de Marseille et en Seine-Saint-Denis, dans le but d’interpeller des individus soupçonnés d’avoir participé à des projets d’attentats, visant lieux de culte musulmans et personnalités politiques. La DGSI et le RAID ont participé à l’opération.

● Mardi matin, en région parisienne et dans les Bouches-du-Rhône, une dizaine de personnes présumées proches de la mouvance d’ultra-droite, âgées de 17 à 25 ans, ont été interpellées. Ces personnes sont soupçonnées d’avoir pris part à des projets d’attentats ciblant des hommes politiques et des lieux de culte musulmans.

● C’est un jeune homme d’une vingtaine d’années, Logan Alexandre Nisin, sérieuse connaissance des services de renseignements, qui aurait imaginé ces attentats. L’intéressé avait été interpellé courant juin par les gendarmes.

Un homme fiché S, très actif sur les réseaux sociaux

● Logan Alexandre Nisin était considéré comme un illuminé. Le jeune homme était visé par une fiche S à la suite de plusieurs actions menées au sein d’un groupuscule d’extrême droite qui l’avait exclu peu après. Très actif sur les réseaux sociaux, il animait une page dédiée à Anders Brevik, tueur de masse en Norvège.

● A son domicile, au cours des perquisitions, il avait été découvert des armes à feu. Logan Alexandre Nisin, durant sa détention, est resté dans le flou en ce qui concerne les actions qu’il entendait mener. L’enquête a mis en évidence qu’il aurait pu engager une action contre des lieux de culte musulmans, des migrants ou contre un proche du Président de la République.

Opération très discrète

● Cette opération de police a été préparée très discrètement depuis plus de quatre mois. C’est à six heures que le dispositif a été activé, dispositif regroupant les hommes de la sous-direction antiterroriste, de la DGSI et du RAID, qui a amené l’interpellation de dix hommes, tous en lien avec Logan Alexandre Nisin rapporte M6.

Actu17.