🇫🇷 Terrorisme : 2 islamistes radicaux projetant des attentats en France interpellés par la DGSI.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

La DGSI a interpellé deux islamistes radicaux qui projetaient de commettre des attentats sur le sol français. Ces derniers étaient « déterminés ».

Un homme et une femme ont été interpellés les 22 et 18 décembre dernier par les services de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), respectivement dans les agglomérations de Lyon et de Paris selon une information du journal Le Figaro.

Les suspects « sans liens avérés » étaient actifs sur les réseaux sociaux et en contact avec des membres du groupe EI en zone irako-syrienne.

Qualifiés de « déterminés » selon une source citée par Le Figaro, les deux suspects avaient chacun de leur côté effectué des repérages pour leur projet d’attentat respectif. Deux projets qui n’étaient toutefois pas encore aboutis.

Des militaires en priorité

L’homme âgé de 21 ans, interpellé le 22 décembre dernier visait des militaires en priorité, auxquels il souhaitait s’attaquer avec une arme à feu ou une arme blanche. Le suspect souhaitait agir en réponse aux appels du groupe EI.

Ce dernier a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle » et écroué le 26 décembre toujours selon Le Figaro.

La suspecte voulait s’attaquer aux forces de l’ordre

La femme âgée de 19 ans, interpellée le 18 décembre dernier en région parisienne, a « approuvé » en garde à vue, les attaques qui ont frappé la France en 2015. Cette dernière a également avoué préparer un projet d’attentat en province, là où les forces de l’ordre « sont moins présentes ».

La mise en cause a également admis être à la recherche d’armes à feu depuis octobre dernier explique le quotidien national. Elle a été mise en examen elle aussi pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle » et écrouée le 26 décembre dernier.

Aucune arme ni explosif n’ont été découverts durant les perquisitions précise ce même journal.

Actu17.