🇫🇷 #Terrorisme 302 djihadistes de retour en France depuis 2012. 9 retours enregistrés ces 10 derniers mois.

par Y.C.
Illustration.

Les services de renseignements français n’ont enregistré le retour de la zone irako-syrienne, que de 9 djihadistes. Les autorités s’attendaient à un retour massif

● Depuis la défaite militaire de l’EI, les autorités françaises s’attendaient à un retour massif des combattants djihadistes français.

Depuis les dix premiers mois de l’année, seuls 9 individus ont été détectés de retour sur le territoire. Ce chiffre ne prend toutefois pas en compte les retours clandestins.

302 français de retour dans l’hexagone

● Depuis 2012, 302 français sont revenus sur le territoire parmi lesquels se trouvent 244 adultes et 58 mineurs. Il s’agirait, selon une source proche des services de renseignements, « de retour au compte-gouttes ». Sur le millier de français partis faire le djihad, beaucoup sont morts dans les combats, et ceux qui avaient réussi à rentrer en se faisant aider par des passeurs, avaient anticipé leur retour « avant d’être encerclés ».

● Parmi les neuf revenants identifiés, ne figure pas de combattant aguerri écrit L’Express. L’un des derniers retours enregistrés, est celui d’une jeune femme de 23 ans et de son enfant, rentrés par la Turquie. Elle avait rejoint la Syrie dès 2014 et avait fuit Raqqa après avoir vécu dans la clandestinité. Cette dernière a été laissée libre sous contrôle judiciaire.

Les neuf français revenants de Syrie font tous l’objet de procédure judiciaire et pour les mineurs, de placement en maison d’accueil.

Les profils des revenants sont minutieusement étudiés

● Les profils des revenants sont minutieusement épluchés afin d’évaluer un potentiel danger explique l’hebdomadaire. Un « connaisseur » des dossiers de ces individus déclare : « Certains ont pu participer à des exactions et représenter une menace quand d’autres, sans avoir commis personnellement de crimes, sont tout de même des terroristes. »

A l’heure actuelle, du fait de l’allongement de la procédure, plusieurs djihadistes sont bloqués en zone de transit en l’attente de l’autorisation des autorités françaises. Une vingtaine de familles parties rejoindre Daech et capturées en Syrie, ont écrit au Président Macron pour solliciter leur rapatriement.

Mais qu’en est-il des revenants clandestins ?

● « Il existe toujours une possibilité que certains puissent revenir et rester dans l’ombre. Je ne peux pas certifier qu’il n’existe aucun cas de ce type » a affirmé Gérard Collomb. A noter que des djihadistes français ont été interceptés alors que l’EI avait annoncé leur mort rapporte L’Express.

Actu17.