🇫🇷 #Terrorisme Les agents autorisant la détention d’armes peuvent maintenant repérer les «fichés S».

Illustration AFP

Les agents autorisant la détention d’armes peuvent désormais consulter le fichier des personnes recherchées (FPR) dans lequel se trouvent les fichés S, selon le Journal Officiel, jeudi. La mesure fait suite à l’attentat raté sur les Champs-Elysées en juin dernier explique Le Figaro, qui avait alimenté une polémique sur les conditions de détention d’armes par l’assaillant.

Le président de la République, Emmanuel Macron et le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb avaient qualifié de « dysfonctionnement » le fait qu’Adam Djaziri, mort après avoir précipité sa voiture sur un fourgon de gendarmes mobiles, soit tout à fait légalement détenteur de plusieurs armes bien qu’il soit fiché « S ».

« Le fichier S n’a pas vocation jusqu’à aujourd’hui à être partagé avec d’autres services de l’État et donc, sauf cas très particulier, pas partagé par les préfectures qui octroient ces permis d’armes », avait exposé le chef de l’État. « Cette situation n’est pas satisfaisante et elle ne nous permet pas de lutter efficacement contre le terrorisme », avait-il complété.

Le décret publié au JO, prévoit notamment « l’accès aux agents des services centraux du ministère de l’intérieur, des préfectures et des sous-préfectures dans le cadre de la réglementation relative aux armes et aux munitions ». Ces derniers pourront donc refuser d’accorder des permis d’armes.

http://bit.ly/2vziMpg