🇩🇪 Terrorisme : Une attaque « majeure » commanditée par l’EI a été déjouée en Allemagne.

par Y.C.
Illustration.

Un attentat « majeur » a été déjoué par les services allemands en 2016. Une information révélée seulement ce mercredi par plusieurs journaux allemands.

Trois commandos terroristes avaient prévu de frapper l’Allemagne mais les services allemands sont intervenus à temps, repérant rapidement les préparatifs de cette attaque. Un festival de musique aurait été ciblé par les terroristes. Au départ de ce projet : un couple d’allemands ont indiqué plusieurs médias locaux, dont Bild.

Marcia M. et Oguz G. s’étaient rendus en 2016 à Raqqa en Syrie pour rejoindre les rangs de l’EI. L’épouse, Marcia M., une musulmane convertie, aurait ensuite tenté de recruter des femmes vivant dans le nord de l’Allemagne, dans le cadre de ce projet d’attentat.

Ces dernières étaient censées épouser des djihadistes afin de faciliter leur arrivée en Allemagne.

La suspecte a discuté avec une enquêtrice… sans le savoir.

« Nous avons appris très tôt la planification des attentats », a déclaré le procureur général fédéral Peter Frank. Les faits étaient « très concrets et résilients » a-t-il ajouté.

Les enquêteurs sont parvenus à prendre connaissance de discussions entre l’Allemagne et Raqqa, ce qui les a menés vers les suspects. Marcia M. a d’ailleurs discuté sans le savoir avec une enquêtrice de l’Office fédéral de la protection de la Constitution, un service allemand de renseignements exerçant son activité sur le territoire national.

Un haut responsable de l’EI au cœur du projet d’attentat

Thomas C., un haut responsable de l’EI, connu sous le nom de guerre « Abu Mussab al-Almani », est un Suisse qui a été tué au combat en Syrie. Il est soupçonné d’avoir été le cerveau de cet attentat qui sera donc resté au stade de projet.

Quant à Marcia M. et Oguz G., ils sont retenus dans des camps de prisonniers kurdes au nord de la Syrie, depuis octobre 2017. Ces derniers attendent leur transfert en Allemagne, où des mandats ont été émis à leur encontre.

Actu17.