Toulouse : Ils agressent une femme handicapée de 70 ans à son domicile pour la dépouiller, la BAC les interpelle


Illustration. (shutterstock)

Une femme handicapée âgée de 70 ans a été agressée à son domicile à Toulouse (Haute-Garonne) ce samedi matin. Trois hommes se sont introduits chez elle pour la dépouiller. Les policiers les ont interpellés peu après alors qu’ils avaient pénétrés dans un autre logement.


Les agresseurs s’étaient lancé dans des cambriolages en série, n’hésitant pas à utiliser la violence pour faire main basse sur les biens de leurs victimes. Vers 8 heures dans le quartier Bellefontaine, une femme handicapée de 70 ans a vu surgir trois hommes dans sa chambre, alors même qu’elle était encore dans son lit raconte actuToulouse. L’un des malfaiteurs avait un couteau en main.

Ils venaient de pénétrer dans l’appartement en forçant une porte-fenêtre. Tandis que la victime était menacée, les malfaiteurs ont fouillé son logement et se sont emparés de bijoux. La septuagénaire a alors déclenché son alarme de télé-surveillance. La voix de l’opératrice a provoqué la fuite des agresseurs qui venaient de menacer une nouvelle fois l’habitante.

Les trois mis en cause ne sont pas allés bien loin. Ils se sont introduits par effraction dans un autre appartement après avoir forcé un volet et brisé une baie vitrée avec une barre de fer. Il n’y avait personne à l’intérieur mais les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont été alertés. Rapidement sur place, ils ont interpellé les trois malfaiteurs la main dans le sac.

Les policiers ont retrouvé sur les trois suspects âgés de 17, 28 et 33 ans, les bijoux de la septuagénaire, mais également un couteau à cran d’arrêt, celui qui aurait servi à menacer cette dernière précisent nos confrères. Les trois mis en cause,- tous déjà connus des services de police – ont été déférés au parquet.


Deux et cinq ans de prison

Les deux majeurs ont été jugés dans le cadre d’une comparution immédiate. Le premier a écopé d’une peine de deux ans de prison et cinq ans d’interdiction de territoire français rapporte Le Figaro qui a interrogé le procureur de la République. Quant au second, il a été jugé en état de récidive légale et a écopé de cinq ans d’emprisonnement. Ils ont tous les deux été incarcérés à l’issue de l’audience.

Le troisième complice a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire par le juge des enfants de Toulouse. Il sera jugé ultérieurement.