🇫🇷 Toulouse : Le contrôle d’une femme en niqab dégénère lorsque 30 assaillants attaquent les policiers.

   par C. Laudercq et R. Lefras.

Selon plusieurs sources concordantes, c’est cette intervention, filmée, qui aurait mis le feu aux poudres au quartier du Mirail, après un appel aux violences sur Facebook.

Dimanche peu après 17 heures, l’attention d’une patrouille de policiers a été attirée par la présence d’une femme portant le niqab sur la voie publique, allée André Maurois, dans le quartier de Bellefontaine à Toulouse.

Elle hurle pour ameuter le quartier

La femme utilisait des équipements sportifs de la ville, lorsque les policiers ont entrepris de la contrôler sur son identité. Elle a présenté une photocopie de pièce d’identité de mauvaise qualité et a refusé de montrer son visage aux fonctionnaires. Face à leur insistance, elle s’est mise à hurler.

30 assaillants attaquent les policiers

Une trentaine d’agresseurs ont commencé à se rapprocher des policiers en leur lançant des projectiles. Un agent a été légèrement blessé à la jambe. Les fonctionnaires ont dû faire usage de flashball et de grenades lacrymogènes à 18 reprises, selon France Info.

Une vidéo de l’interpellation sur les réseaux sociaux

La femme en niqab a été interpellée avec force car elle s’est opposée violemment aux policiers. Une vidéo de l’interpellation a fait le buzz sur le réseau social Facebook notamment : on y voit les policiers ceinturer la femme et la plaquer au sol.

À l’origine des violences urbaines ?

Selon plusieurs sources concordantes et notamment des témoignages de policiers, c’est cette vidéo qui aurait mis le feu aux poudres au quartier du Mirail. Un appel aux violences contre les policiers a été relayé sur le réseau social, rapporte France Info.

Actu17.