🇫🇷 #Toulouse Le RAID déloge un pilote de ligne retranché à son domicile avec un arsenal de guerre.

par Y.C.
Illustration.

L’homme aurait dû piloter un long courrier vers Tokyo en fin de semaine…

● Mercredi 18 octobre, le RAID a dû intervenir au domicile toulousain d’un père de famille âgé de 56 ans qui s’y était retranché, lourdement armé, après une violente dispute avec sa femme.

● La nuit précédente, le pilote de ligne sur des longs courriers avait déjà « disjoncté ». Le couple s’était disputé et le différend avait dégénéré jusqu’à ce que la femme appelle la police depuis une pièce où elle s’était réfugiée. Son mari, également tireur sportif et passionné par les armes à feu, avait détruit du mobilier et incendié des documents dans la cheminée. Les sapeurs-pompiers accompagnés de policiers avaient dû éteindre le feu et interpeller l’homme furieux. Ce dernier avait été conduit de force en service psyhiatrie de l’hôpital. Mais il était finalement revenu chez lui un peu plus tard pour s´y retrancher.

● C’est donc à ce moment-là et compte tenu de l’état psychologique du pilote de ligne, que le RAID a dû intervenir. Une source proche de l’enquête a déclaré à La Dépêche : «S’il avait voulu tenir un siège, il aurait pu faire des dégâts».

● Les policiers sont finalement parvenus à interpeller le forcené après 3 heures de négociations, sans dégâts et leur découverte peut faire pâlir d’envie la plupart des tireurs sportifs : l’arsenal était composé de plusieurs armes de poing, de trois fusils à pompe, d’un fusil d’assaut, d’un pistolet-mitrailleur, d’une Winchester mais aussi entre 5 000 et 6 000 munitions et d’une grenade.

● Le RAID a dû inspecter le domicile du couple afin déterminer s’il n’était pas piégé. Tel n’était pas le cas. Le pilote a été suspendu par sa compagnie par « mesure conservatoire ».

Actu17.