🇫🇷 #Toulouse Une handicapée donne de violents coups de couteau à une autre.

Illustration Actu17 ©

Une femme de trente-trois ans handicapée a donné plusieurs coups de couteau à une autre femme handicapée. Elles étaient collègues de travail au sein de l’association ESAT. Le pronostic vital de la victime est engagé selon ActuToulouse.

Une femme est grièvement blessée, après avoir reçu plusieurs coups de couteau, dans un établissement spécialisé d’aide par le travail (ESAT) de Toulouse, lundi 10 juillet 2017.

On a frôlé le drame, dans le quartier de Saint-Cyprien, à Toulouse, lundi 10 juillet 2017.

Dans des circonstances restant à déterminer, une femme de 33 ans a asséné plusieurs coups de couteau à une autre jeune femme, âgée de 28 ans, au sein même du Soleil d’Oc, un Esat (Établissement et service d’aide par le travail) situé rue Viguerie à Toulouse, et géré par l’association ASEI.

Deux ex-collègues de travail

La victime et l’auteur des coups de couteau étaient deux anciennes collègues de travail, toutes deux handicapées. L’une, la victime, travaille encore dans l’établissement, alors que l’auteur des coups y a travaillé.

Si les circonstances de l’agression sont encore floues, les deux femmes avaient très probablement un différend.

Lundi, l’ex-salariée de l’Esat a pénétré dans l’établissement, armée d’un couteau de cuisine en céramique, et a asséné plusieurs coups à la victime. L’un d’entre eux, infligé dans le dos, a été particulièrement violent, et aurait pu être fatal.

La victime a eu un poumon perforé et son pronostic vital a été engagé. D’autres coups ont occasionné des blessures plus légères, au niveau des mains, du cuir chevelu, et du visage.

La jeune femme a également eu plusieurs côtes cassées.

Elle voulait « tuer son ex-collègue »

Selon une source proche de l’enquête, « les premiers éléments laissent penser que l’acte était prémédité ».

D’une part, l’auteur de l’agression aurait admis avoir « placé le couteau dans son sac depuis plusieurs jours ». D’autre part, elle aurait « évoqué avec d’autres personnes sa volonté de « tuer » son ex-collègue de travail ».

Interpellée sur place lundi soir, elle a été placée en garde à vue pour tentative d’homicide volontaire

http://bit.ly/2tHEPZJ