Trappes : Un policier en civil traîné sur 200 mètres par un conducteur qu’il tentait d’interpeller


Illustration. (shutterstock)

Un policier qui venait de terminer son service a cru reconnaître un individu recherché, en le croisant au volant d’une voiture. Avec un collègue, ils sont intervenus mais l’homme ne s’est pas laissé interpeller.

Un policier âgé de 30 ans a été blessé lors d’une intervention après sa journée de travail, jeudi soir à Trappes (Yvelines). Il tentait d’interpeller un homme qu’il pensait être un suspect recherché, lorsque la situation a dégénéré, rapporte Le Parisien.

Vers 19h30, deux fonctionnaires de police venaient de quitter leur service et circulaient en voiture, lorsqu’ils ont croisé la route d’une Peugeot 106 blanche dans l’avenue Roger Hennequin. À son volant, il pensaient avoir reconnu un individu faisant l’objet d’une fiche de recherche. Les policiers ont alors suivi le véhicule tout en alertant leurs collègues, avant de finalement intervenir eux-mêmes.

Il redémarre et emporte le policier avec lui

Faisant état de leur qualité, ils lui ont donné pour injonction de s’arrêter dans cette zone industrielle. Le conducteur a obtempéré. L’un des policiers s’est alors rapidement dirigé à son contact, côté conducteur, avec sa carte professionnelle en main tout en annonçant sa fonction. Soudain, l’automobiliste a redémarré et percuté la voiture personnelle de l’un des policiers.

Le fonctionnaire s’est agrippé à la portière du suspect dont la vitre était abaissée, en essayant de saisir sa clé de contact. Le fuyard l’a traîné sur 200 mètres, avant de disparaître.


Blessé et transporté à l’hôpital

Les pompiers ont été alertés et sont intervenus pour prendre en charge le policier qui présentait des plaies et des brûlures aux membres inférieurs, notamment aux genoux et à une cheville. Il a été transporté à l’hôpital Percy de Clamart (Hauts-de-Seine). Son état de santé n’inspire pas d’inquiétude, précise le quotidien francilien.

Ce jeudi soir dans un message publié sur Twitter, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a déclaré : « Je lui apporte tout mon soutien », ajoutant que « le dévouement de nos forces de l’ordre mérite le plus grand respect ».

Interpellé et placé en garde à vue

Un équipage arrivé en renfort a rapidement interpellé le conducteur de la Peugeot 106, non loin de là, dans l’allée des Yvelines. Présenté aux deux policiers qui avaient tenté de l’intercepter, le jeune homme de 26 ans a été reconnu. Il ne s’agissait toutefois pas de l’individu correspondant à l’avis de recherche.

Le jeune homme a été placé en garde à vue pour « violences volontaires aggravées ». Au terme de cette mesure, le parquet de Versailles devra décider des suites à donner à cette affaire. Face aux enquêteurs, le mis en cause a assuré avoir « pris peur » en pensant être confronté à un voleur.