Un homme qui menaçait de commettre des attentats en France interpellé en Haute-Garonne


Illustration. (JPstock / Shutterstock)

Un homme qui avait envoyé des e-mails de menaces à des préfectures a été identifié et interpellé par les policiers. Ce dernier promettait « un Bataclan par semaine » si la France continuait à donner son avis sur les élections en Algérie.

Un e-mail inquiétant à caractère terroriste a été envoyé à plusieurs préfectures il y a quelques semaines. Les préfectures de Charente, d’Ariège, du Doubs, du Haut-Rhin, de Savoie, du Gers, de la Nièvre, du Puy-de-Dôme, de l’Yonne, du Jura, de Haute-Garonne, de Haute-Marne et de Seine-Maritime ont reçu le même e-mail raconte Le Parisien.

Dans ce message anonyme, le suspect menaçait de faire « un Bataclan par semaine » sur le territoire si la France continuait à communiquer au sujet de la crise politique en Algérie.

Le suspect identifié par l’intermédiaire de son adresse IP

Les policiers de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) ont pris l’affaire très au sérieux et sont parvenus à identifier un suspect en découvrant l’adresse IP utilisée pour envoyer ces e-mails de menaces. Ce dernier habitait dans la région de Toulouse (Haute-Garonne).

L’enquête, s’appuyant notamment sur un travail de téléphonie, a permis de mettre un nom sur le suspect âgé d’une vingtaine d’années. L’homme a alors été interpellé à son domicile. Ce dernier « n’a pas de gros antécédents judiciaires » selon une source proche du dossier citée par le journal francilien, et ne faisait pas l’objet d’une surveillance quant à une éventuelle radicalisation.


L’homme a été écroué

Placé en garde à vue, le suspect a reconnu avoir proféré des menaces, en minimisant la gravité des faits. Il a été déféré au parquet de Toulouse et une information judiciaire a été ouverte.

Le mis en cause a été placé en détention provisoire et fera l’objet d’une évaluation psychologique.