Un militaire tue 2 personnes sur la base de Pearl Harbor à Hawaï avant de se suicider


Le Missouri Warship Memorial de Pearl Harbor à Honolulu. (Illustration/pixabay)

La base navale a été confinée temporairement après une fusillade survenue ce mercredi vers 14h30 (1H30 heure française).


Un marin américain a abattu deux personnes et en a blessé une troisième, sur le chantier naval de la base militaire de Pearl Harbor, à Hawaï (États-Unis). Les raisons de son acte criminel ne sont pas connues pour le moment.

Les victimes sont des employés civils du ministère américain de la défense. L’homme de 36 ans qui a été blessé par balle est hospitalisé dans un état stable, a indiqué le contre-amiral Robert Chadwick cité par les médias américains. Les lieux de la fusillade ont été placés en confinement durant environ 2 heures après les faits.

Le tireur s’est suicidé

D’après les premiers éléments de l’enquête, le tireur a été identifié comme étant un marin basé sur le sous-marin nucléaire d’attaque USS Columbia. La scène se serait déroulée à proximité du sous-marin qui se trouve actuellement en cale sèche pour des réparations. Le militaire à l’origine de la fusillade s’est suicidé selon les autorités.

Un témoin interrogé par CNN, a expliqué qu’il avait vu l’assaillant se donner la mort : « J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu trois personnes au sol, j’ai ensuite vu le tireur, qui, je suppose, était un marin parce qu’il était en uniforme, pointer son arme sur sa tête et se tirer dessus ».


« Mes pensées et mon aloha (terme utilisé à Hawaii, ndlr) accompagnent les victimes de la terrible tragédie », a déclaré la sénatrice d’Hawaï Mazie Keiko Hirono.

Pour le moment, les enquêteurs ne savent pas si le tireur connaissait ses victimes. Les investigations se poursuivent.

Cette fusillade intervient trois jours avant le 78e anniversaire de l’attaque contre la base navale qui avait poussé les États-Unis à déclarer le guerre au Japon.