Un surveillant pénitentiaire de 25 ans se suicide pendant son service avec une arme à Luynes


Illustration. (PHOTOPQR/LA VOIX DU NORD/MAXPPP)

Le drame s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi dans la prison de Luynes, à proximité d’Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône.


Un surveillance pénitentiaire âgé de 25 ans s’est suicidé durant son service, dans la nuit de mercredi à jeudi, alors qu’il se trouvait seul dans le mirador de la prison.

Son corps sans vie a été retrouvé au moment de la relève vers 5 heures du matin. Le jeune fonctionnaire a utilisé l’arme de service dans le mirador pour mettre fin à ses jours explique Actu Pénitentiaire. Ce dernier avait été affecté en 2018 au centre pénitentiaire de Luynes. Il était originaire d’outre-mer et très apprécié de ses collègues.

Une autopsie a été demandée

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Aix-en-Provence qui l’a confiée au commissariat de la ville. Une autopsie va être réalisée afin de confirmer la piste du suicide. Le mirador est l’un des seuls endroits de la prison où les surveillants pénitentiaires ont directement accès à une arme.

Cinq surveillants ont mis fin à leurs jours en 2019, et sept en 2018. Il y a 30 000 surveillants pénitentiaires en France.