Un violent séisme de magnitude 7,0 frappe la Grèce et la Turquie


Des dégâts sont à déplorer dans la ville d'Izmir en Turquie. (capture écran vidéo/DR)

Un violent séisme de magnitude 7,0 a touché la Grèce et la Turquie ce vendredi matin. Des bâtiments se sont effondrés dans la ville turque d’Izmir notamment. Il y a au moins quatre morts et 120 blessés.

La terre a tremblé vers 12h50 (heure de Paris), en Grèce et en Turquie. L’épicentre de ce violent séisme se trouve au large de la côte ouest de la province d’Izmir (Turquie), en mer Egée, et à environ 14 km de l’île de Samos (Grèce). Il a été mesuré à près de 10 km de profondeur selon USGS. Les secousses ont été ressenties jusqu’à Athènes et Istanbul.

Des images amateurs d’Izmir ont été diffusées sur les réseaux sociaux et montrent l’étendue des dégâts. Le maire d’Izmir, Tunç Soyer, a indiqué à CNN Türk qu’une vingtaine d’immeubles se seraient effondrés. Les autorités turques ont dans le même temps donné un premier bilan d’au moins quatre morts et 120 blessés.

« A ce stade, nous avons reçu des informations selon lesquelles six immeubles se sont effondrés à Bornova et Bayrakli », dans la province d’Izmir, a écrit le ministre turc de l’Intérieur, Süleyman Soylu, sur Twitter. « Certains de nos concitoyens sont coincés dans les décombres », a précisé le ministre de l’Environnement, Murat Kurum.


En outre, un tsunami s’est produit à Izmir comme le montrent les images amateurs ci-dessous. Un « mini-tsunami » a également été constaté sur l’île de Samos.

« Des secours français peuvent être immédiatement acheminés »

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a proposé l’aide de la France à la Turquie et à la Grèce. « La France se tient aux côté des peuples turc et grec pour faire face à cette terrible épreuve. Si les gouvernements de ces pays le souhaitent, des secours français peuvent être immédiatement acheminés sur place », a-t-il écrit sur Twitter.