🇪🇸 Un vol Ryanair à destination de Toulouse a évité une collision de justesse, au-dessus de l’Espagne.

par Y.C.
Un Boeing 737 de Ryanair. Illustration DR.

Un drame a été évité de justesse.

Le 2 octobre dernier dans l’après-midi, deux vols Ryanair ont failli entrer en collision dans le ciel espagnol, à une trentaine de kilomètres de Pampelune.

Une soudaine « perte d’espacement » détectée

Les deux avions sont des Boeing 737. L’un assurait la liaison Séville-Toulouse, l’autre reliait Saint-Jacques-de-Compostelle à Palma de Majorque. C’est le service du contrôle régional aérien de Madrid qui a donné l’alerte en détectant une soudaine « perte d’espacement » entre les deux aéronefs, rapporte La Dépêche.

Une enquête en cours

Cette « perte d’espacement » a déclenché une alarme à bord des deux cockpits : le TCAS (Traffic alert and Collision Avoidance System, ndlr). Les deux avions de Ryanair se trouvaient à 4 km d’espacement horizontal mais à seulement 122 m d’espacement vertical. Les distances réglementaires de sécurité n’étant pas respectées, les pilotes ont dû manoeuvrer en urgence pour rectifier leurs trajectoires respectives. Ils ont pu continuer leur vol sans encombre, mais cet incident est qualifié de « grave » par les autorités.

La Commission de recherche des accidents et incidents d’Aviation Civile (CIAIAC) – un organisme indépendant rattaché au ministère espagnol du développement – est en charge de l’enquête qui vise à identifier l’origine de la faute.

Actu17.